Ecoutez Radio Sputnik
    Iran

    Iran: le Trésor US sanctionne plus de 700 personnes

    © AP Photo / Vahid Salemi
    International
    URL courte
    2318

    Les États-Unis ont ciblé plus de 700 personnes et organisations, dont des banques, des avions et des navires, dans la nouvelle liste de sanctions adoptées contre l'Iran, a annoncé lundi le département du Trésor dans un communiqué.

    La liste des sanctions américaines contre l'Iran comprend plus de 700 personnes, organisations, avions et navires iraniens.

    Les États-Unis ont notamment imposé des sanctions contre l'Organisation iranienne de l'énergie atomique et la plus grande compagnie aérienne du pays Iran Air avec plus de 65 de ses appareils , selon le communiqué du Trésor américain.    

    Le communiqué ajoute que les sanctions imposeront «une pression financière sans précédent au régime iranien», ce qui permettra «de convenir d'un accord global qui empêchera de manière permanente l'Iran d'acquérir des armes nucléaires et mettra fin au développement de missiles balistiques par l'Iran».    

    «Aujourd'hui, plus de 70 institutions financières iraniennes et leurs filiales à l'étranger sont inscrites sur la liste des sanctions», souligne le Trésor.    

    Parmi ces organisations figurent Bank Melli, Arian Bank, Future Bank B.S.C, Export Development Bank of Iran, Ghavamin Bank, Bank Sepah, Bank of Industry and Mine, Europaisch-Iranische Handelsbank AG et d'autres.

    Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a jugé pour sa part que ces sanctions allaient accélérer le déclin rapide de l'activité économique de l'Iran sur les marchés internationaux.

    En mai dernier, les États-Unis ont annoncé leur retrait de l'accord de Vienne sur le dossier du nucléaire iranien conclu en 2015, avant de rétablir une première série de sanctions contre Téhéran en août. De nouvelles sanctions ciblant le secteur pétrolier iranien ont été introduites le 5 novembre.

    Les pays membres de l'Union européenne, tout comme la Russie et la Chine, ont pour leur part indiqué vouloir préserver l'accord de Vienne. Les États signataires du document ont ainsi convenu de poursuivre leurs efforts pour maintenir les échanges commerciaux avec Téhéran malgré le rétablissement des sanctions américaines.

    Lire aussi:

    Londres déterminé à élargir ses relations commerciales avec Téhéran malgré les sanctions
    Sanctions contre l’Iran: Netanyahu remercie chaleureusement Donald Trump
    Damas commente les nouvelles sanctions US visant Téhéran
    Tags:
    pétrole, sanctions, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik