International
URL courte
5218
S'abonner

La chancelière allemande a proposé aux eurodéputés de mettre en place un conseil de sécurité européen et encouragé la création d'une «armée commune européenne» qui «complèterait l'Otan sans jamais remettre en cause le lien» avec l'Alliance.

Dans le sillage de l'idée d'une armée européenne avancée par Emmanuel Macron, Angela Merkel a pour sa part plaidé pour la constitution d'un «conseil de sécurité» européen qui devrait renforcer la politique extérieure de l'UE.

«J'ai proposé la constitution d'un conseil de sécurité européen avec une présidence tournante qui permettrait de prendre des décisions importantes plus rapidement», a déclaré la chancelière allemande intervenant devant les eurodéputés à Strasbourg.

Elle a également encouragé la création d'une véritable «armée commune européenne» qui «ne serait pas contre l'Otan» mais «la complèterait sans jamais remettre en cause le lien» avec l'Alliance atlantique.

«L'époque où nous pouvions compter aveuglément sur d'autres est révolue. Nous devons prendre davantage notre destin entre nos mains si nous voulons nous renforcer en tant que communauté», a reconnu Mme Merkel.

La semaine dernière, le chef de la République française avait prôné la création d'une «vraie armée européenne» pour que l'UE ne dépende pas de Washington face à une Russie «menaçante».

Cette idée a suscité une réaction amère de Donald Trump qui a jugé «insultants» les propos de son homologue français. Pour sa part, le chef du Kremlin Vladimir Poutine a estimé que la création d'une armée européenne serait «un processus positif pour le renforcement du monde multipolaire».

Lire aussi:

Confinement de la capitale: «Les Parisiens sont devenus les cobayes de la campagne présidentielle de Mme Hidalgo»
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Paris se positionne sur les frappes aériennes américaines en Syrie
Frappes américaines en Syrie: Moscou réagit
Tags:
sécurité, armée européenne, OTAN, Parlement européen, Union européenne (UE), Vladimir Poutine, Donald Trump, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Russie, Europe, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook