Ecoutez Radio Sputnik
    Les cosmonautes russes effectuent une sortie dans l'espace

    L’Agence spatiale européenne prête à multiplier les projets avec la Russie

    © Sputnik . Roscosmos
    International
    URL courte
    4121

    L’Agence spatiale européenne (ESA) entend développer des projets conjoints avec la Russie en dehors des programmes existants, tels que Luna 25, Luna 27, ExoMars et celui de la Station spatiale internationale (ISS), a déclaré à Sputnik le PDG de l’ESA.

    Dans une interview accordée à Sputnik, le président-directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA), Johann-Dietrich Wörner, a annoncé que cette organisation pourrait développer des projets d'exploration de l'espace avec le holding russe Roscosmos.

    «Nous avons certains projets conjoints avec la Russie. D'abord, c'est l'ISS. Ensuite, ce sont la coopération sur les programmes lunaires Luna 25 et Luna 27 et la mission d'exploration de Mars ExoMars. Nous examinons la possibilité de conclure des accords sur la réalisation d'autres projets à l'avenir», a souligné M.Wörner.

    Il a également confirmé que la Russie avait présenté à l'ESA toutes les données nécessaires sur l'incident avec l'apparition du trou dans le vaisseau spatial Soyouz MS-09 amarré à la Station spatiale internationale (ISS), qui avait eu lieu en août.

    «Nous avons eu une discussion ouverte, claire et exacte avec Roscosmos sur ce programme et je suis convaincu que dès qu'une nouvelle information apparaîtra, elle nous sera communiquée», a déclaré le PDG de l'ESA.

    L'interlocuteur de Sputnik a également divulgué les perspectives de prolongation du fonctionnement de la Station spatiale internationale, dont le vingtième anniversaire est célébré ce 20 novembre.

    «La décision sera prise à la fin de l'année prochaine, ou début 2020 par le conseil ministériel de l'ESA, par les 22 pays-membres de l'agence. Moi-même, ainsi que le chef de notre direction de la recherche spatiale pour les moyens humains et automatiques, sommes en faveur d'une extension du fonctionnement de l'ISS», a affirmé M.Wörner.

    Quoi qu'il en soit, l'astronaute italien Luca Parmitano sera envoyé sur l'ISS en 2019 malgré le crash de la fusée russe Soyouz-FG en octobre.

    «Actuellement, un autre astronaute européen, Alexander Gerst, est sur la station. Il exerce les fonctions de commandant de l'ISS. Nous attendons avec impatience son retour le 20 décembre. Le lancement de Luca Parmitano est planifié pour le 24 juillet 2019. Mais son vol pourrait être reporté à une date antérieure», a expliqué Johann-Dietrich Wörner.

    Auparavant, la partie russe avait proposé à l'ESA de transporter conjointement de la terre du satellite de Mars Phobos dans le cadre du projet Boomerang et d'effectuer des opérations similaires sous l'égide de l'initiative Luna 28.

    Lire aussi:

    La Chine veut être la première à construire une base sur la Lune
    Le lancement d’une fusée Soyouz filmé depuis l’ISS en time-lapse
    L'ESA propose aux Européens d'imaginer le Faucon Millenium de l'UE
    Tags:
    astronautes, projet, coopération, espace, Soyouz MS-09, Soyouz-FG, ISS, Holding spatial russe Roscosmos, ESA, Lune, Phobos, Mars, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik