International
URL courte
Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (51)
18454
S'abonner

Les diplomates français et allemands réunis à Bruxelles auraient jugé nécessaire d’adopter des mesures visant à «renforcer la confiance» entre l’Europe et Moscou, relate Die Welt.

Pour la France et l'Allemagne, il n'y a pas besoin d'introduire de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou en riposte à l'incident survenu dans le détroit de Kertch, affirme le quotidien allemand Die Welt.

Lors d'une réunion secrète des diplomates européens tenue dans la capitale belge, les parties française et allemande se sont prononcées en faveur de «mesures destinées à renforcer la confiance» entre l'Europe et la Russie, rapporte le journal.

Selon Die Welt, au lieu d'imposer des sanctions, la France et l'Allemagne envisagent de poursuivre leurs efforts diplomatiques en vue de favoriser le rôle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans le règlement de la crise actuelle.

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dimanche matin la frontière maritime russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des gardes-côtes. L'incident naval s'est produit au niveau du détroit de Kertch, qui sépare la mer d'Azov de la mer Noire.

Les gardes-côtes russes ont dû avoir recours aux armes pour arrêter les vaisseaux ukrainiens. La Russie a ouvert une affaire pénale pour violation de sa frontière nationale. Douze marins ukrainiens ont été placés en détention provisoire.

Après l'incident, plusieurs dirigeants politiques européens, dont le Président polonais Andrzej Duda ou le chef de la commission des Affaires étrangères du Bundestag Norbert Röttgen, ont évoqué la possibilité de nouvelles sanctions économiques contre Moscou.

Le Kremlin et le ministère russe des Affaires étrangères ont qualifié de «provocations» les manœuvres effectuées par les navires de la Marine ukrainienne qui ont violé dimanche l'espace maritime russe. Ils ont fait remarquer que l'Ukraine avait violé les principes de base du droit international et que les gardes-frontières russes avaient agi en entière conformité avec celui-ci.

Dossier:
Provocation de navires de guerre ukrainiens dans le détroit de Kertch (51)

Lire aussi:

Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Au Maghreb, les sites porno imbattables même face au Covid-19 - exclusif
Tags:
tensions, crise en Ukraine, incident, frontière, sanctions, OSCE, Norbert Röttgen, Andrzej Duda, détroit de Kertch, France, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook