Ecoutez Radio Sputnik
    La Crimée

    «Quatre sur cinq satisfaits»: la vie en Crimée vue par des chauffeurs de taxis

    © Sputnik . Maria Balareva
    International
    URL courte
    6201

    Un journaliste grec, qui estime que la meilleure source d'informations objectives sont les chauffeurs de taxis, a tiré «de bonnes impressions» de son voyage en Crimée et a affirmé que les habitants «étaient satisfaits de ce qui se passe» dans la péninsule.

    Le directeur du média groupe grec Channel 1, Nikolaos Bardouanis, estime que la meilleure source d'informations objectives sur la vie en Crimée, ce sont les chauffeurs de taxi locaux.

    «Nous n'avons pas attendu ceux qui devaient nous accompagner et nous sommes allés nous-mêmes dans la ville. Nous avons remarqué qu'on était en entière sécurité. Nous avons parlé aux gens dans la ville. Chez nous, on dit que le chauffeur de taxi est la meilleure source d'information. Quatre conducteurs sur cinq étaient satisfaits de ce qui se passe en Crimée», a déclaré Nikolaos Bardouanis lors d'une conférence de presse.

    Il a souligné que les Criméens avaient confiance en leur avenir.

    «Nous avons de bonnes impressions parce que les habitants sont contents des changements en Crimée», a-t-il conclu.

    Deux délégations de journalistes étrangers, notamment de France, Grèce, Suède, Serbie, Arménie et Équateur, sont actuellement en visite dans la péninsule.

    Étant russe depuis 1783, la Crimée a été transférée pour des raisons administratives en 1954 par Nikita Khrouchtchev, alors dirigeant de l'Union soviétique, à la République socialiste d'Ukraine. En 2014, les habitants de cette péninsule ont exprimé par référendum leur choix de réintégrer la Russie.

    Tags:
    changements, sécurité, impressions, taxi, conducteur, journalisme, Nikita Khrouchtchev, URSS, Equateur, Arménie, Serbie, Suède, Grèce, France, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik