International
URL courte
2191
S'abonner

Le projet de loi gouvernemental sur le budget pour l'exercice 2019 a été approuvé ce dimanche par 313 voix, tandis que 70 députés ont voté contre, a indiqué la presse italienne.

Le parlement italien a définitivement approuvé ce dimanche en troisième lecture le projet de loi gouvernemental sur le budget pour l'exercice 2019, ce même qui a failli provoquer un conflit entre Rome et Bruxelles et aboutir à une procédure disciplinaire de la part de la Commission européenne pour déficit excessif.

Le budget pour 2019, ainsi que pour les trois prochaines années, de 2019 à 2021, a été approuvé par 313 membres de la Chambre des députés, tandis que 70 parlementaires ont voté contre, notent les médias italiens.

Ils auront force de loi après avoir été signés par le Président Sergio Mattarella.

Le nouveau budget supprime la hausse automatique de la TVA et maintient deux projets phare: il assouplit les conditions de départ en retraite et prévoit le versement du revenu de citoyenneté.

L'Italie a passé plusieurs mois à discuter de son budget avec la Commission européenne, qui a initialement rejeté le document et menaçait Rome d'amendes s'il ne révisait pas ses plans.

Lire aussi:

«D'où ça sort que 20% décident du sort de 80%?»: l’exaspération contre les «antivax» monte d’un cran
Un mort et plusieurs blessés suite à une explosion dans un parc chimique en Allemagne - images
L’UE s’insurge auprès de l’OMC concernant la politique russe de substitution des importations
Le refus de la France de reconnaître le Spoutnik V considéré comme politique par la Russie
Tags:
retraite, adoption, TVA, parlementaires, budget, citoyenneté, Commission européenne, Sergio Mattarella, Rome, Bruxelles, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook