Ecoutez Radio Sputnik
    Char M60A3

    Un char américain vole en éclats au Yémen (vidéo)

    © AP Photo / Chiang Ying-ying
    International
    URL courte
    151496

    Au Yémen, un char M60A3 de fabrication américaine appartenant aux forces de la coalition arabe a été filmé au moment où il explosait après avoir été touché par une frappe des Houthis, comme l'indique la légende de la vidéo.

    Un char M60A3 de fabrication américaine a explosé au Yémen, à en juger par des images diffusées en ligne. Le véhicule militaire de l'armée saoudienne a été détruit dans une attaque des Houthis, lit-on dans une légende de la vidéo.

    La séquence montre qu'un incendie dans le compartiment de combat du char a provoqué une puissante explosion. Il reste encore à déterminer quelle arme a été à l'origine de l'explosion.

    En décembre dernier, des négociations se sont tenues à Stockholm sur le règlement du conflit au Yémen qui opposent les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien Président Ali Abdallah Saleh aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi depuis 2014. Les parties qui se sont rencontrées pour la première fois en deux ans et demi ont signé un accord sur l'échange de prisonniers. A l'issue de ces négociations, le gouvernement du Yémen et des représentants du mouvement rebelle Ansar Allah (Houthis) ont conclu un accord de cessez-le-feu concernant la ville portuaire d'Hodeida.

    Par la suite, le conseil local de cette ville a demandé l'intervention du secrétaire général de l'Onu, António Guterres, pour mettre en œuvre les accords conclus entre les Houthis et les autorités officielles yéménites.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    explosion, Houthis, char, Arabie Saoudite, Yémen, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik