Ecoutez Radio Sputnik
    Une église du patriarcat d'Antioche à Damas  (image d'illustration)

    Assad: l’Eglise grecque-orthodoxe d’Antioche menacée de perdre son unité juridictionnelle

    © Sputnik . Mikhail Voskressenski
    International
    URL courte
    0 182
    S'abonner

    Le patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche risque de perdre ses métropoles du Liban, a dit Bachar el-Assad, cité par un député russe. Le Président syrien a mentionné la nouvelle Église orthodoxe d'Ukraine, constatant que son pays était lui aussi confronté à des tentatives pour nuire à l’unité d’une des plus importantes Eglises du Moyen-Orient.

    Bachar el-Assad a évoqué des tentatives pour diviser le Patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient en une Église de Syrie et une Église du Liban, faisant un parallèle avec l'Ukraine et avec la reconnaissance de la nouvelle Église orthodoxe ukrainienne par le Patriarcat de Constantinople, a déclaré aux journalistes le député Dmitri Sabline, président du Groupe d'amitié entre les parlementaires russes et syriens, à l'issue d'une rencontre avec le Président syrien.

    «Nous avons débuté notre entretien par la question de la foi. Les tentatives pour diviser les croyants sont un des problèmes les plus sérieux non seulement chez vous, mais aussi chez nous. Sur notre terre aussi, nous sommes témoins de tentatives pour diviser l'Église d'Antioche entre la Syrie et le Liban où une Église autocéphale verrait le jour. Ce processus pourrait se poursuivre», a déclaré Bachar el-Assad, cité par Dmitri Sabline.

    Le Président syrien a constaté que son pays était lui aussi confronté à des tentatives pour nuire à l'unité ecclésiastique et a fait un parallèle avec le cas ukrainien, a ajouté le député russe.

    «Il est très important de se rencontrer et d'avoir des informations de première main. Le combat est aujourd'hui engagé non seulement pour la Syrie, mais pour le monde entier», a ajouté Dmitri Sabline, citant toujours Bachar el-Assad.

    À l'initiative du Président ukrainien Piotr Porochenko et du patriarche de Constantinople Bartholomée Ier, un «concile de réunification» a réuni le 15 décembre à Kiev principalement des représentants de structures religieuses non canoniques. Seuls deux évêques de l'Église orthodoxe ukrainienne (rattachée canoniquement au Patriarcat de Moscou) y ont pris part après quoi ils ont été interdits de prêtrise. Le «conseil» à Kiev a eu pour résultat l'élection du chef de la nouvelle «Église autocéphale», Épiphane Doumenko. L'Église orthodoxe russe a qualifié d'insignifiante la valeur canonique du «concile» à Kiev et la possibilité de reconnaître Épiphane de tâche à peine réalisable.

    Tags:
    autocéphalie, fidèles, rencontre, députés, Patriarcat de Moscou, Église d'Antioche, Église orthodoxe ukrainienne (canonique), Petro Porochenko, Dmitri Sabline, Bachar el-Assad, Kiev, Ukraine, Liban, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik