International
URL courte
337
S'abonner

L'ex-chef du gouvernement écossais Alex Salmond a été arrêté et mis en examen jeudi pour harcèlement sexuel, a-t-on appris auprès de la police écossaise. Ces derniers temps, il a aussi travaillé comme présentateur pour la chaîne RT.

"Nous pouvons confirmer qu'un homme de 64 ans a été arrêté et mis en examen", a déclaré à l'AFP une porte-parole de Police Scotland, interrogée sur l'arrestation d'Alex Salmond, qui a dirigé jusqu'en 2014 le parti indépendantiste écossais (SNP) au pouvoir en Ecosse. Ces derniers temps, il a aussi travaillé comme présentateur pour la chaîne RT. Il doit comparaître devant un tribunal d'Edimbourg en début d'après-midi.

Les faits reprochés à cet ancien leader nationaliste, qui a conduit l'Ecosse au seuil de l'indépendance en 2014, auraient eu lieu en 2013, durant son mandat de chef de gouvernement (2007-2014).

Selon les médias écossais, deux membres de son équipe ont dénoncé des faits d'agressions sexuelles qui auraient notamment eu lieu dans la résidence officielle des Premiers ministres écossais.

Alex Salmond a vigoureusement démenti ces accusations. Au mois d'août, il avait annoncé quitter le SNP afin de ne pas porter préjudice à sa formation.

Nicola Sturgeon, qui lui a succédé à la tête du gouvernement écossais et du SNP, avait exprimé son "énorme tristesse" de voir partir son "ami et mentor pendant trois décennies", tout en disant comprendre sa décision.

Quelques semaines après la victoire du "non" au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse dont il a été le principal instigateur, Alex Salmond avait choisi, en novembre 2014, de démissionner de son poste de Premier ministre écossais.

Après avoir claqué la porte du parti nationaliste en 2000, il revient à sa tête et est élu "First Minister" (Premier ministre) d'Ecosse en 2007.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
«Nicole Belloubet a menti»: Montpellier porte plainte contre la garde des Sceaux
La consommation de cette huile pourrait modifier génétiquement votre cerveau
Coronavirus: l'épidémie «s'accélère», la situation est «grave», selon Xi Jinping
Tags:
mise en examen, agressions sexuelles, Alex Salmond, Écosse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik