Ecoutez Radio Sputnik
    Riyad

    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump

    © AP Photo / Markus Schreiber
    International
    URL courte
    Décision de Trump sur le Golan: réactions et conséquences (15)
    34977
    S'abonner

    L’Arabie saoudite désapprouve et rejette catégoriquement la décision de l’administration des États-Unis de reconnaître la souveraineté d’Israël sur le Golan, occupé par l’État hébreu depuis 1967 suite à la guerre des Six Jours, a déclaré sur Twitter le ministère saoudien des Affaires étrangères.

    La diplomatie saoudienne a annoncé sur Twitter sa non-reconnaissance du contrôle d'Israël sur le Golan, après que Donald Trump a signé un décret affirmant le contraire.

    «La position de l'Arabie saoudite au sujet du Golan reste inchangée. Il s'agit de territoires arabo-syriens conformément aux accords internationaux et toutes les tentatives visant à imposer le contraire ne changeront en fait rien», souligne le ministère.

    Le royaume arabe a tenu à souligner que cette décision aurait de graves répercussions sur le règlement pacifique du conflit au Proche-Orient, sur la sécurité et la stabilité de la région.

    Le 21 mars, le Président états-unien s'est servi de son compte Twitter pour reconnaître la souveraineté israélienne sur la partie du Golan syrien dont Israël s'est emparé en 1967 et que l'État hébreu a depuis annexée. Ce dimanche, le ministre israélien des Affaires étrangères Yisrael Katz a déclaré que le Président américain signerait un décret reconnaissant la souveraineté à Israël lundi 25 mars. Et ce lundi 25 mars, en marge des négociations avec le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, Donald Trump a apposé sa signature sur un document qui reconnaît la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan.

    Depuis 1967, Israël occupe quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qui appartenait à la Syrie avant la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l'État hébreu sur ce territoire. Quoi qu'il en soit, la communauté internationale n'a jamais reconnu cette annexion.

    Dossier:
    Décision de Trump sur le Golan: réactions et conséquences (15)
    Tags:
    Donald Trump, Arabie Saoudite, Hauteurs du Golan, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik