Le 21 mars, Donald Trump a annoncé, sur son compte Twitter, qu'il reconnaissait la souveraineté israélienne sur la partie du Golan syrien dont Israël s'était emparé en 1967 et que l'État hébreu a depuis annexée. Le 25 mars, en marge des négociations avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, Donald Trump a apposé sa signature sur un document qui reconnaît la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan.

Depuis 1967, Israël occupe quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qui appartenait à la Syrie avant la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l'État hébreu sur ce territoire. Quoi qu'il en soit, la communauté internationale n'a jamais reconnu cette annexion.

 

Articles
Choisir la période
articles de plus
  • Cette semaine
  • Ce mois-ci
  • Cette année
  • Tout le temps
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала