Ecoutez Radio Sputnik
    Hommage à Emiliano Sala

    Une photo présumée du corps d’Emiliano Sala sur les réseaux sociaux, la police enquête

    © AFP 2019 LOIC VENANCE
    International
    URL courte
    219

    Après la diffusion d’une photo présumée représenter le corps d’Emiliano Sala, repêché le 7 février après sa mort tragique dans un accident d’avion, la police du Dorset a ouvert une enquête.

    La police anglaise a lancé une enquête suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une photo présumée du corps du footballeur argentin Emiliano Sala, qui a péri en janvier dans la chute de son avion, rapporte The Sunday Mirror.

    «Nous avons pris connaissance d’une photo, présentée comme celle du corps de M.Sala, qui a été partagée sur les réseaux sociaux. Nous enquêtons sur cet incident», a déclaré un porte-parole de la police du Dorset cité par le tabloïde.

    Le porte-parole a dénoncé un acte «dégoûtant» commis à «un moment très difficile pour la famille de M.Sala» qui ne devrait pas «avoir à endurer de douleur supplémentaire que cet acte honteux va forcément causer».

    Le petit avion qui transportait Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson a disparu des radars le soir du 21 janvier, au large de l’île de Guernesey, au cours d’un vol à destination de Cardiff, où le joueur venait de signer, depuis Nantes, où il était allé dire adieu à ses ex-coéquipiers et récupérer quelques affaires. L’attaquant avait 28 ans.

    Le corps du footballeur avait été localisé à bord de l’épave de l'avion, par 67 mètres de fond, et récupéré le 7 février, alors que celui du pilote n’a pas été retrouvé.

    Le père d’Emiliano, Horacio, a également succombé vendredi à une crise cardiaque chez lui à Progreso, en Argentine. Il était âgé de 58 ans.

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    police, enquête, réseaux sociaux, crash d'avion, Emiliano Sala
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik