International
URL courte
Crash de l'avion du footballeur Emiliano Sala (25)
219
S'abonner

Après la diffusion d’une photo présumée représenter le corps d’Emiliano Sala, repêché le 7 février après sa mort tragique dans un accident d’avion, la police du Dorset a ouvert une enquête.

La police anglaise a lancé une enquête suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une photo présumée du corps du footballeur argentin Emiliano Sala, qui a péri en janvier dans la chute de son avion, rapporte The Sunday Mirror.

«Nous avons pris connaissance d’une photo, présentée comme celle du corps de M.Sala, qui a été partagée sur les réseaux sociaux. Nous enquêtons sur cet incident», a déclaré un porte-parole de la police du Dorset cité par le tabloïde.

Le porte-parole a dénoncé un acte «dégoûtant» commis à «un moment très difficile pour la famille de M.Sala» qui ne devrait pas «avoir à endurer de douleur supplémentaire que cet acte honteux va forcément causer».

Le petit avion qui transportait Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson a disparu des radars le soir du 21 janvier, au large de l’île de Guernesey, au cours d’un vol à destination de Cardiff, où le joueur venait de signer, depuis Nantes, où il était allé dire adieu à ses ex-coéquipiers et récupérer quelques affaires. L’attaquant avait 28 ans.

Le corps du footballeur avait été localisé à bord de l’épave de l'avion, par 67 mètres de fond, et récupéré le 7 février, alors que celui du pilote n’a pas été retrouvé.

Le père d’Emiliano, Horacio, a également succombé vendredi à une crise cardiaque chez lui à Progreso, en Argentine. Il était âgé de 58 ans.

Dossier:
Crash de l'avion du footballeur Emiliano Sala (25)

Lire aussi:

Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Sans masque, des policiers dansent la macarena dans un commissariat d’Aubervilliers en plein couvre-feu – vidéo
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Tags:
police, enquête, réseaux sociaux, crash d'avion, Emiliano Sala
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook