International
URL courte
331174
S'abonner

Les pays liés à la mise en place du mécanisme INSTEX (Instrument In Support Of Trade Exchanges), permettant de contourner les sanctions états-uniennes, risquent d’être exclus du système financier américain, prévient une sous-secrétaire du Trésor des États-Unis dans une lettre.

L’administration de Donald Trump a menacé l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France de sanctions en cas de lancement du mécanisme INSTEX, censé permettre à ces trois États européens de poursuivre des transactions commerciales avec Téhéran, écrit Bloomberg, se référant à une lettre de Sigal Mandelker, vice-ministre américaine du Trésor.

D’après le texte du document, cité par le média, les parties prenant part à la mise en place d’un tel mécanisme seront exclues du système financier américain. La source anonyme de l’agence précise que la lettre en question sert d’avertissement à ceux qui sont liés à l’INSTEX.
Interrogé par Bloomberg, le Trésor américain a commenté la lettre, précisant que les États-Unis pourraient «mettre en place des mesures restrictives contre les organisations effectuant des transactions commerciales avec l’Iran».

Les ministres français, allemand et britannique des Affaires étrangères ont annoncé le 31 janvier l’intention de créer un mécanisme de troc avec l'Iran baptisé INSTEX (Instrument in Support of Trade Exchanges). Implanté à Paris, il sera dirigé par Per Fischer, un ancien haut responsable allemand de la Commerzbank. Dans un premier temps, ce dispositif protégera le commerce dans l'industrie pharmaceutique, l'agroalimentaire et le secteur des équipements médicaux.

La décision de créer ce système, visant à éviter les transactions monétaires en dollars pour échapper aux sanctions américaines, a été prise en septembre 2018.

Lire aussi:

Covid en France: le nombre journalier de contaminations et de décès en légère baisse
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Tags:
avertissement, sanctions, INSTEX, Donald Trump, États-Unis, Téhéran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook