International
URL courte
Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019 (SPIEF) (18)
3291
S'abonner

Vladimir Poutine a constaté que la société chinoise Huawei faisait l’objet de tentatives d’évincement sans précédent, qualifiant celles-ci de début de guerre technologique.

Huawei a subi des tentatives d’éviction du marché mondial, a déclaré le Président russe lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. «Certains cercles appellent déjà cela la première guerre technologique de l’époque numérique», a-t-il indiqué.

Il a également rappelé que certains pays tentaient d’empêcher la mise en œuvre du projet Nord Stream 2, soulignant que cette tendance de permissivité frappait non seulement les marchés traditionnels, énergétiques, de marchandises ou de matières premières, mais aussi les secteurs de pointe.

Donald Trump a signé le 15 mai un décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, ce qui revient à interdire aux groupes américains de faire affaire avec Huawei. Google a suspendu sa coopération avec le géant des télécoms chinois et ne fournira plus de logiciels, de matériel informatique et de services techniques à Huawei à l'exception des services disponibles en open source.

Huawei a nié à plusieurs reprises être contrôlé par le gouvernement chinois, l'armée ou les services de renseignement.

Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF 2019) se déroule du 6 au 8 juin.

Dossier:
Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019 (SPIEF) (18)

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Entre 40 et 70% de l’humanité sera infectée par le coronavirus dans l’année, alerte un chercheur de Harvard
Tags:
Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019, Chine, guerre économique, États-Unis, Vladimir Poutine, Huawei
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook