International
URL courte
31353
S'abonner

Le petit chêne planté devant la Maison-Blanche par Donald Trump et Emmanuel Macron en avril 2018 n’a pas supporté la quarantaine phytosanitaire qui lui avait été imposée, relatent les médias français.

Censé symboliser «la ténacité et l’amitié» entre la France et les États-Unis, le petit chêne planté dans les jardins de la Maison-Blanche par Donald Trump et Emmanuel Macron il y a un an est mort, rapportent les médias français.

L’arbuste issu d’une forêt dans l’Aisne, où sont morts 2.000 marines américains pendant la Première Guerre mondiale, n’a pas supporté la quarantaine phytosanitaire qui lui avait été imposée après sa plantation, relate Le Monde. Selon le quotidien, «l’herbe a repris ses droits sur la pelouse à l’endroit où l’arbre avait été planté».

En effet, les douanes américaines, qui dépendent du ministère de l’Agriculture, imposent une quarantaine concernant toute importation de plantes, de graines et même de terre pour éviter de propager des maladies ou d’importer des espèces d’insectes invasives.

L’arbre avait ainsi été déraciné peu après avoir été planté par les deux Présidents en compagnie de leurs épouses le 23 avril 2018.

Le Monde voit dans la disparition du chêne «une métaphore d’une relation qui n’est plus ce qu’elle a été, notamment sur le plan personnel», évoquant les «divergences fondamentales sur le climat, le nucléaire iranien ou le rôle de l’Union européenne» et constatant la «fin des illusions» entre les deux chefs d’État.

Lire aussi:

Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Un convoi militaire américain aurait été attaqué dans le sud de l'Irak - vidéos
Une nutritionniste russe énumère les denrées qui «tuent» le cerveau
Tags:
programme nucléaire iranien, réchauffement climatique, Première Guerre mondiale, amitié, France, États-Unis, Maison blanche, arbres, Emmanuel Macron, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook