Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump lors d'une soirée au Palais impérial à Tokyo, au Japan le 27 mai 2019.

    «Je m’en fous des Européens», lance Trump

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (41)
    11661247
    S'abonner

    «Les Européens (…) gagnent beaucoup d’argent… En France ils vendent des voitures à l’Iran». Tout en se disant intéressé par les échanges directs avec Téhéran, Donald Trump a dénoncé la position européenne, selon laquelle l'Iran respecte l’accord sur le nucléaire de 2015, arguant que les actions de l’UE étaient motivées par des intérêts commerciaux.

    Dans une interview accordée le 23 juin à la chaîne NBC, Donald Trump a évoqué le Plan d'action global commun (JCPOA), affirmant qu'il accepterait tout type d'accord avec l'Iran, tant qu'il empêcherait Téhéran de posséder des armes nucléaires. Pour lui, il n’y a aucun problème à ce que l'accord soit bilatéral ou multilatéral.

    «Je me fiche du genre de l’accord. Cela peut être séparé ou total», a-t-il déclaré.

    Dans le même temps, M.Trump a dénoncé les efforts des dirigeants européens visant à faire respecter l'accord sur le nucléaire iranien conclu entre les puissances mondiales en 2015.

    «Je m’en fous des Européens», a-t-il déclaré. «Les Européens (…) gagnent beaucoup d’argent… En France ils vendent des voitures à l’Iran. Ils font autre chose.»

    Le Président états-unien a tenu à rappeler que son pays contribuait grandement au budget de l’Alliance. «Et laissez-moi vous dire que nous sommes très bons en Europe. Au sein de l’Otan, nous dépensons beaucoup (…) En matière de commerce, l’Union européenne a en réalité véritablement profité de nous depuis longtemps.»

    Concernant ses raisons d'abandonner le traité, le Président a noté que, selon l'accord, l'Iran avait limité son enrichissement en uranium à 3,67% pendant 15 ans. Une fois l’accord expiré, Téhéran aurait eu un «laissez-passer gratuit» pour l’acquisition d’armes nucléaires, a déclaré M.Trump.

    Dans la même interview, il a évoqué la récente aggravation des tensions avec Téhéran en raison d’une attaque présumée contre des pétroliers dans le golfe d’Oman et de la destruction d’un drone américain par l’Iran.

    Dossier:
    Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (41)
    Tags:
    commerce, Union européenne (UE), France, Téhéran, Donald Trump, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik