International
URL courte
22508
S'abonner

Pamela Anderson vient d’annoncer sur Instagram s’être séparée de son petit ami, le joueur de foot français Adil Rami, après deux ans de relation. «Dévastée», l’actrice hollywoodienne confie avoir été «piégée» par un «monstre» et livre, sans délicatesse, toute la vérité sur son ex-amoureux en annonçant qu’elle va quitter la France.

Mardi 25 juin, Pamela Anderson a mis fin à sa relation amoureuse avec le joueur de football français international, Adil Rami. Sur sa page Instagram, la star hollywoodienne vient de publier une photo commune, l’accompagnant d’une longue légende dans laquelle elle dévoile ce qui l’a poussée à mettre un terme à cette liaison qui a duré deux ans.

«Les deux dernières années de ma vie ont été un grand mensonge. J’ai été piégée, on m’a fait croire que nous étions amoureux. Je suis dévastée d’apprendre ces derniers jours qu’il vivait une double vie», a écrit l’actrice.

Expliquant que son amoureux avait l’habitude de plaisanter sur ses amis qui menaient une double vie, Pamela Anderson accuse son ex-compagnon d’en avoir fait de même.

«Il considérait ces hommes comme des monstres. Mais il est pire. Il a menti à tout le monde. […] C’est lui le monstre», a tranché la star, affirmant qu’il a été «dur de l’accepter».

Dans les commentaires de cette publication, Pamela Anderson a annoncé son intention de quitter la France et a confié qu’Adil Rami avait entrepris de nombreuses tentatives pour la ramener, mais qu’elle ne les avait pas acceptées. En réponse, elle a embauché un garde du corps car son ex-compagnon lui aurait fait peur en la menaçant.

Lire aussi:

Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Jeune gendarme tuée par un récidiviste: «on demande à pouvoir ouvrir le feu en cas de refus d’obtempérer»
Tags:
France, relations, séparation, amour, Adil Rami, Pamela Anderson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook