Ecoutez Radio Sputnik
    Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

    L’Allemagne salue la décision du Conseil de l’Europe d’avoir réintégré la Russie

    © AFP 2019 Koen van Weel
    International
    URL courte
    7281

    Après que l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a voté en faveur du retour de la délégation russe, privée de ses droits depuis plusieurs années, le ministre allemand des Affaires étrangères a salué cette décision, soulignant que la Russie «fait partie du Conseil de l’Europe».

    L’Allemagne s’est félicitée de la position de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) qui a voté pour le retour de la Russie en son sein et qui a invité la délégation russe à participer à sa session d'été.

    «La Russie fait partie du Conseil de l’Europe en ce qui concerne tant les droits que les devoirs. Je suis heureux que l’APCE ait trouvé un compromis sur la participation russe. C’est également une bonne nouvelle pour la société civile russe», a indiqué le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, cité par le service de presse de son ministère.

    Dans ce contexte, il a relevé la nécessité pour Moscou de payer de nouveau ses cotisations et de respecter les droits de l’Homme.

    «Nous continuerons de rappeler à la Russie ses engagements dans le cadre de sa présence au sein du Conseil de l’Europe», a ajouté Heiko Maas.

    Ce mardi 25 juin, les participants à la session d’été ont contesté les pouvoirs de la délégation russe. Selon les règles de l’organisation, la commission du Règlement doit maintenant préparer un rapport qui sera voté le 26 juin. Toutefois, Liliane Maury Pasquier, présidente de l'APCE, a rappelé qu'une délégation dont les pouvoirs étaient contestés continuait de participer aux travaux de l'Assemblée, mais ne votait pas.

    Le Président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'est dit pour sa part «déçu» par la décision de l'APCE.

    «Je suis déçu par la décision de l'APCE d'approuver sans restriction la participation de la délégation russe», a-t-il écrit sur Facebook, ajoutant avoir essayé de dissuader Angela Merkel et Emmanuel Macron de soutenir ce retour.

    Le Président français avait précédemment annoncé, lors d’une conférence de presse avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, que la France souhaitait éviter le départ définitif de la Russie du Conseil de l'Europe, qui serait néfaste pour plusieurs parties.

    Les membres de l'APCE ont voté pour le retour de la Russie à l'Assemblée et ont invité la délégation russe à participer à la session d'été. 118 députés ont voté pour, 62 contre et dix autres se sont abstenus. Les députés russes pourraient revenir au sein de l'APCE dès mardi 25 juin, après cinq années d'absence.

    À la suite du rattachement en 2014 de la Crimée à la Russie, considéré comme une annexion par Kiev et ses alliés occidentaux, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe avait suspendu les droits de vote des parlementaires russes. En janvier 2015, l'APCE avait étendu les sanctions à l'encontre de la Russie. En signe de protestation, la délégation russe avait refusé de participer aux sessions de l'Assemblée.

    Deux ans plus tard, Moscou avait suspendu le versement de sa contribution au budget du Conseil de l'Europe.

     

    Lire aussi:

    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    L'Iran affirme avoir arraisoné un pétrolier étranger dans le golfe Persique
    Tags:
    Crimée, contestation, sanctions antirusses, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Volodymyr Zelensky, Kiev, vote, retour, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik