Ecoutez Radio Sputnik
    Aéroport de Tel Aviv-David Ben Gourion

    Atterrissage d’urgence d’un avion avec 152 personnes à bord à Tel Aviv - images

    © REUTERS / Nir Elias
    International
    URL courte
    11106
    S'abonner

    Ayant annoncé avoir des problèmes avec une de ses roues, un avion effectuant un vol en provenance de Cologne est en train de se préparer à atterrir en urgence dans l’aéroport de Tel Aviv-David Ben Gourion, indique la presse locale. Des équipes de secours sont présentes en nombre sur place.

    Les services de secours ont été dépêchés en nombre dans l’aéroport de Tel Aviv-David Ben Gourion après qu'un avion a signalé des problèmes avec une de ses roues, a indiqué le Times of Israël. Il s'agit d'un Boeing 737 de la compagnie aérienne Electra Airways qui effectue un vol en provenance de Cologne et transporte 152 personnes à son bord. L'appareil a réussi à atterrir en sécurité.

    Des chasseurs de l’armée de l’air israélienne se sont approchés de l’avion.

    «Dans le cadre des préparatifs à l’atterrissage de l’avion à l’aéroport de Tel Aviv-David Ben Gourion, deux chasseurs F-16 Sufa l’ont escorté dès l’entrée dans l’espace aérien d’Israël», a annoncé l’armée dans un communiqué.

    Des pilotes militaires ont examiné l'avion de ligne et découvert qu'il avait un pneu déchiré sur le train d'atterrissage arrière gauche.

    ​Plus de 100 ambulances sont présentes sur place, selon les médias. Avant d’atterrir, le Boeing a volé au-dessus de l’aéroport pour brûler son carburant restant.

    L'appareil a freiné avec les moteurs pour éviter une trop grande pression sur les pneus, a ajouté le Times of Israël.

    Peu après le décollage, le personnel de l'aéroport de Cologne a retrouvé des morceaux d'un pneu de l'appareil sur la piste.

    ​Tous les décollages et atterrissages ont été suspendus à l'aéroport David Ben Gourion avant l'arrivée du Boeing endommagé.

    Tags:
    Electra Airways, Cologne, Boeing 737, atterrissage, avion, Israël, Tel Aviv
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik