Ecoutez Radio Sputnik
    Navires iraniens dans le détroit d'Ormuz

    L'Iran affirme avoir arraisoné un pétrolier étranger dans le golfe Persique

    © AFP 2019 Ebrahim Noroozi
    International
    URL courte
    201128

    Le Corps des gardiens de la Révolution islamique a arraisoné un pétrolier étranger qui se livrait à de la contrebande dans le golfe Persique, rapporte jeudi l'agence iranienne Tasnim.

    Le Corps des gardiens de la Révolution islamique a annoncé jeudi avoir arraisonné un pétrolier étranger qui transportait du pétrole de contrebande dans le golfe Persique.

    Le navire en question a été arraisonné dimanche 14 juillet «au sud de l'île (iranienne) de Lark», dans le détroit d'Ormuz, lit-on sur le site officiel des Gardiens. Le nom du bateau et son pavillon ne sont cependant pas précisés.

    Selon l'agence locale FARS, le pétrolier avait 12 membres de l'équipage à son bord.

    Précédemment, l’agence AP, se référant à une source au sein du Pentagone, a rapporté que l’Iran avait pu arraisonner le pétrolier MT Riah appartenant à une compagnie basée à Dubaï, qui avait cessé de communiquer sa position alors qu’il traversait le détroit d’Ormuz peu avant le 14 juillet.

    La partie iranienne a pour sa part expliqué avoir porté assistance à «un pétrolier étranger» qui émettait un message de détresse. Or, un porte-parole du Corps des gardiens a fait savoir jeudi que ce même navire avait ensuite été détenu car il était chargé de pétrole de contrebande.

    Guerre des pétroliers

    Le 4 juillet dernier, un pétrolier iranien a été arraisonné par la police et les douanes de Gibraltar, assistées d'un détachement de Royal Marines britanniques. En réaction, Téhéran a dénoncé «un acte de piraterie».

    Le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, a notamment promis que l’Iran «y répondra au moment et à l'endroit opportuns», sans donner plus de précisions.

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Détroit d'Ormuz, tensions, arraisonnement, pétrolier, Iran, Golfe persique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik