Ecoutez Radio Sputnik
    Blériot XI

    Ailes à réaction, drone et même voiture… Top 9 des traversées record de la Manche - vidéos

    CC BY 2.0 / Håkan Dahlström / Bleriot XI
    International
    URL courte
    Par
    2170
    S'abonner

    L’inventeur français Franky Zapata a réussi ce dimanche 4 août à traverser la Manche sur son Flyboard, après l’échec du 25 juillet. L’occasion pour Sputnik de rappeler les traversées record de ce détroit réalisées par le passé.

    Le champion d’Europe et du monde de jet-ski, Franky Zapata, est parvenu ce dimanche 4 août à franchir la Manche sur son Flyboard, lors d'une nouvelle tentative entreprise malgré l’échec essuyé le jour du 100e anniversaire de la première traversée du détroit par un avion. La Manche inspire les aventuriers depuis plusieurs siècles, rappelons les noms de ceux qui ont battu des records en reliant la France à l’Angleterre.

    En voiture

    Le Français Bruno Vezzoli a réussi sa traversée de la Manche le 14 juin 2017 à bord de la voiture volante Vaylon Pégase. Il s'est posé à Douvres après 50 minutes de vol et a rejoint Londres par la route, selon Aerobuzz.

    La voiture Vaylon Pégase dotée d’une voile, homologuée à la fois pour la route et dans la catégorie ULM, a décollé d’Ambleteuse, près de Calais, pour atteindre l’Angleterre à une vitesse de croisière de 70 km/h.

    Drone

    La première traversée de la Manche par un drone date du 16 février 2016. Le quadrirotor Enduro 1 conçu par l’entreprise Ocuair, spécialisée dans les drones, s’est envolé de Wissant, entre Boulogne et Calais, pour se poser à Douvres.

    Le vol du drone, contrôlé par un représentant d’Ocuair, Richard Gill, était pratiqué à vue, depuis un bateau, avec l’assistance du GPS.

    D’après le site Helicomicro.com, l’appareil utilisé était une machine équipée par Vulcan UAV, avec des moteurs T-Motor et deux batteries Optipower 6S de 22.000 mAh. La traversée de la Manche, d’une longueur de 35 km pour une durée de 72 minutes, a été authentifiée par Simon Vaitevicius, de la British Model Flying Association et de la Royal Aeronautical Society.

    Avion électrique

    Un Airbus alimenté par un moteur électrique a pour la première fois traversé la Manche le 10 juillet 2015 en seulement 40 minutes.

    L’avion baptisé E-Fan, petit bimoteur électrique signé Airbus, était piloté par le Français Didier Esteyne.

    Il a décollé à 10h15 de Lydd, dans le sud-Est de l'Angleterre pour atterrir à l'aéroport de Calais-Dunkerque à 10h56.

    ​Ailes à réaction

    Le Suisse Yves Rossy, inventeur et ex-pilote de guerre, baptisé «Jetman» par les médias, a réussi la traversée de la Manche avec son aile à réaction le 26 septembre 2008 à 14h19, soit 99 ans après celle de Louis Blériot. Il a dû reporter sa tentative deux fois les 24 et 25 septembre à cause des conditions météorologiques.

    Yves Rossy, qui portait un réacteur dorsal classique ressemblant plutôt à un costume avec deux ailes, a été largué depuis un avion Pilatus Porter au-dessus de Calais. Il a plongé de plusieurs centaines de mètres avant de stabiliser son aile et de se diriger à environ 200 km/h vers l’Angleterre pour rejoindre un champ près de Douvres, après 9 minutes et 7 secondes de vol, selon les médias.

    Première femme et premier homme à traverser le détroit à la nage

    Le 23 août 1926, l’Américaine Gertrude Caroline Ederle, championne olympique 1924 du relais 400 m, a traversé la Manche à la nage en 14 heures 39 minutes. La nageuse, surnommée la «reine des vagues» aux États-Unis, est partie du cap Gris-Nez en France pour arriver à Kingsdown en Angleterre.

    La première traversée de la Manche à la nage par un homme remonte à 1875. Le Britannique Matthew Webb, parti le 24 août 1875 de Douvres, a réussi à atteindre la côte française en seulement 21 heures et 45 minutes, contre les 5 heures prévues, en raison de courants défavorables. Il a parcouru au total 64 km en zigzag.

    Premiers passagers: un mécanicien et un chat

    La première traversée de la Manche par un avion transportant des passagers a eu lieu le 23 août 1910. L’aviateur américain d'origine franco-canadienne, John Bevins Moisant, a survolé le détroit en compagnie de son mécanicien français, Albert Fileux, et d’une chatte, Mademoiselle Fifi, selon Air-Journal.fr.

    John B. Moisant et Mademoiselle Fifi, vers 1910 (archive photo)
    John B. Moisant et Mademoiselle Fifi, vers 1910 (archive photo)

    Moisant, aux commandes de son monoplan Blériot à moteur Gnome, a traversé la Manche en  32 minutes, à une altitude moyenne de 250 mètres.

    Premier avion

    Impressionné par le vol de l’appareil des frères Wright, le propriétaire du journal Daily Mail, Alfred Harmsworth, vicomte de Northcliffe, a promis d’offert en 1909 la somme de 1.000 livres (25.000 francs or) à tout aviateur qui traversera la Manche en avion.

    Le 19 juillet 1909, Hubert Latham, l’un des trois premiers pilotes à avoir relevé le défi, a manqué d’atteindre la côte anglaise, trahi par son moteur. Au lendemain de cet échec, Louis Blériot, fabricant de lampes à éthylène pour automobiles, a confirmé sa participation au concours, avec l’appareil de type monoplan Blériot XI à moteur 3 cylindres de 25 chevaux signé Alesandro Anzani.

    Blériot, son épouse et ses mécaniciens se sont installés aux Baraques, à 3 km de Calais, le 21 juillet. Le matin du 25 juillet, profitant d'une éclaircie, le Blériot XI s'est envolé en direction de Douvres où il a atterri 37 minutes plus tard après avoir parcouru 38 km.

    Première traversée de la Manche par les airs

    Le 7 janvier 1785, l’aéronaute français Jean-Pierre François Blanchard a été le premier à traverser la Manche en 2 heures 25 minutes à bord d’un ballon gonflé à l'hydrogène. Il l’a fait en compagnie de son ami John Jefferies, médecin américain au service de l’armée britannique, d’après le site internet Archives Pas-de-Calais.

     

    La colonne Blanchard à Guînes (Pas-de-Calais)
    La colonne Blanchard à Guînes (Pas-de-Calais)

     

    Les deux hommes ont décollé du château de Douvres. Après un voyage tumultueux, pendant lequel ils ont dû jeter par-dessus bord presque tous les objets contenus dans la nacelle, dont l’ancre, un parachute et même une partie des vêtements pour gagner de la hauteur, les aéronautes ont fini par s’échouer dans la forêt de Guînes, près de Calais, où un monument a été érigé en mémoire de leur traversée.

    Tags:
    traversée, Calais, Douvres, Angleterre, La Manche, Franky Zapata
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik