Ecoutez Radio Sputnik
    La police arrive après la fusillade à un supermarché Walmart d’El Paso au Texas, le 3 août 2019

    Le tireur de la fusillade au Texas, qualifiée de «terrorisme intérieur», pourrait être condamné à mort

    © REUTERS / STRINGER
    International
    URL courte
    787
    S'abonner

    Les autorités américaines locales ont qualifié la fusillade du supermarché d’El Paso, aux États-Unis, qui a causé la mort de 21 personnes, de «terrorisme intérieur», a annoncé un procureur fédéral lors d’une conférence de presse. Elles espèrent condamner à mort le tireur.

    La fusillade ayant fait 21 morts et 26 blessés dans un supermarché Walmart d’El Paso au Texas, le 3 août, est considérée comme un acte de terrorisme interne par les autorités responsables de l’enquête, a déclaré le procureur fédéral John Bash, lors d’une conférence de presse diffusée par la chaîne de télévision CBS le 4 août.

    Selon le procureur, les autorités ont l’intention de résoudre la question de la sentence sur le mode de celles appliquées aux terroristes:

    «Et nous allons faire ce que nous faisons aux terroristes dans ce pays, c'est-à-dire rendre une justice rapide et ferme».

    En outre, les pouvoirs fédéraux envisagent d’obtenir la peine de mort pour le tireur au fusil, a précisé le procureur du district d’El Paso, Jamie Esparza.

    La tragédie d’El Paso

    Le massacre a eu lieu le 3 août, dans un magasin de grande distribution de l’enseigne Walmart dans la ville d’El Paso, au Texas. Vingt personnes ont été tuées et 26 autres blessées, dont beaucoup sont dans un état grave.

    La police a confirmé l’arrestation d’un suspect. Il s’agit d’un Américain blanc de 21 ans du nom de Patrick Crusius. Avant la tuerie, il avait publié sur sa page Twitter un manifeste dans lequel il soutenait l’auteur de l’attentat perpétré dans deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande le 15 mars 2019.

    Il se présente comme un défenseur de son pays contre une «invasion» étrangère qui nuirait à la culture et à l’économie des États-Unis. Le centre commercial où les faits se sont déroulés est situé près de la frontière mexicaine. Une grande partie de ses clients sont des Mexicains.

    Deux autres fusillades aux États-Unis en moins de 24 heures

    La fusillade suivante, moins de 24 heures après la précédente, a eu lieu à Dayton, dans l’Ohio. Cette dernière a fait dix morts, dont le tireur, et 32 blessés, selon le chef de la police locale Richard Biehl. Toutes les victimes ont été tuées en moins d’une minute. Le meurtrier a été abattu par la police.

    Le troisième incident, au cours duquel au moins sept personnes ont été blessées, s’est passé au Douglas Park de Chicago, dans le quartier de West Side, à 1h20 (heure locale) lorsqu'un inconnu a ouvert le feu sur une Chevrolet Camaro noire. Une heure après, à 2h30, une nouvelle fusillade a éclaté dans un quartier voisin. Deux femmes ont été touchées par les balles.

    Avec les tueries d’El Paso et de Dayton, 251 fusillades de masse ayant touché quatre personnes ou plus ont été recensées aux États-Unis depuis début 2019, selon l’ONG Gun violence archives.

    Tags:
    procureur, Chicago, Ohio, Dayton, victimes, peine de mort, terrorisme, El Paso, fusillade, tireur, Texas, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik