International
URL courte
Groenland, l'île «n'est pas à vendre» (9)
6173
S'abonner

Le Président américain souhaiterait au nom des États-Unis acheter l'île danoise du Groenland et ses habitants. Ce désir n'est pas toutefois au goût du gouvernement local, pour qui «le Groenland n'est pas à vendre».

Les autorités groenlandaises ont réagi à l’idée de Donald Trump d’acquérir leur vaste île arctique qui appartient au Danemark.

«Nous sommes ouverts aux relations d'affaires, mais nous ne sommes pas à vendre», a déclaré à Reuters la ministre des Affaires étrangères du gouvernement autonome du Groenland, Ane Lone Bagger.

L’information révélée par le Wall Street Journal a mis la classe politique danoise en émoi.

«Cela doit être un poisson d'avril, totalement hors saison», a réagi sur Twitter l'ancien Premier ministre, Lars Lokke Rasmussen.

Interrogé par la station de radio DR, Soren Espersen, porte-parole pour les Affaires étrangères au sein du Parti du peuple danois, s'est inquiété pour la santé mentale du Président américain. «S'il l'envisage vraiment, nous tenons la preuve ultime qu'il est devenu fou», a-t-il dit.

Intérêt de Trump pour le Groenland

Donald Trump a à plusieurs reprises évoqué avec ses conseillers la possibilité pour les États-Unis d’acheter le Groenland, relate le Wall Street Journal ainsi que plusieurs autres médias américains.

À en croire la presse, le locataire de la Maison-Blanche manifestait de l’intérêt lorsque les responsables discutaient des ressources de l’île ainsi que de son importance géopolitique. Les conseillers auraient également abordé la question de savoir si les États-Unis pourraient utiliser le Groenland pour renforcer leur présence militaire dans l’Arctique.

Le journal tient pourtant à préciser qu’il n’était pas clair si Donald Trump avait pris l’idée au sérieux ou si les discussions relevaient plutôt de la plaisanterie, citant une conversation lancée par le Président sur ce sujet mais sur un mode léger.

Dossier:
Groenland, l'île «n'est pas à vendre» (9)

Lire aussi:

Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
Lars Løkke Rasmussen, Danemark, Donald Trump, Groenland
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik