Ecoutez Radio Sputnik
    L’Otan en Pologne

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»

    © REUTERS / Ints Kalnins
    International
    URL courte
    8236270
    S'abonner

    Le ministre polonais des Affaires étrangères a annoncé que la présence de troupes américaines dans son pays «effrayera la Russie». Cette déclaration a été faite suite à l’intention des États-Unis de transférer une partie de leurs troupes militaires de l’Allemagne vers la Pologne.

    Le déploiement de troupes américaines en Pologne «effrayera la Russie» plus que leur transfert en Europe occidentale, a déclaré à la DPA, jeudi 15 août, le ministre polonais des Affaires étrangères, Jacek Chaputovic.

    Une telle déclaration a été faite alors que Washington a annoncé son intention de transférer une partie de son contingent militaire de l’Allemagne vers la Pologne. Cela est dû au fait que Berlin n’a pas augmenté son budget de la défense à 2%, comme l’Otan l’exigeait.

    «La présence de troupes américaines en Pologne joue un rôle dissuasif qui est très important», a souligné M. Chaputovic.

    Selon lui, ce rôle «est beaucoup plus important que leur [des troupes américaines – ndlr] présence en occident».

    «La Russie réfléchira à deux fois avant de recourir à des moyens militaires si elle remarque la présence de troupes internationales en Pologne, surtout l’armée américaine», a expliqué le ministre.

    Celui-ci a aussi exprimé l’espoir que les projets sur le déplacement des troupes seraient précisés lors de la visite de Donald Trump, prévue pour le 31 août.

    Une base pour des soldats US en Pologne

    Au cours de leur rencontre à Washington en juin, Donald Trump et Andrzej Duda ont convenu que la Pologne créerait une base pouvant accueillir plus d’un millier de soldats américains. Par la suite, le Président polonais a précisé que la présence américaine dans le pays serait permanente.

    Tags:
    Donald Trump, Allemagne, ministre, troupes américaines, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik