Ecoutez Radio Sputnik
    Yaoundé, Cameroun

    Enlèvement de marins russes au large du Cameroun: la Russie œuvre pour leur libération

    © Sputnik . Anicet Simo
    International
    URL courte
    3180
    S'abonner

    Les diplomates russes au Cameroun «collaborent avec les structures compétentes» du pays pour contribuer «à une rapide libération des marins russes» qui ont été enlevés par des pirates, dans le golfe de Guinée, avec cinq autres membres d’équipage du cargo Marmalaita.

    L’ambassade de Russie au Cameroun interagit avec le Centre de coordination contre la piraterie dans le golfe de Guinée en vue de trouver une solution au problème de l’enlèvement des marins russes par des pirates, a déclaré un représentant de l’ambassade à Sputnik.

    «Nous restons en liaison avec les forces navales camerounaises et avec le Centre de coordination contre la piraterie dans le golfe de Guinée. Ils essaient d’entrer en contact avec les ravisseurs», a-t-il indiqué.

    «Contribuer à une rapide libération» des marins russes

    Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué pour la presse que, selon l’ambassade de Russie à Yaoundé, les autorités camerounaises et les représentants de l’armateur prenaient des mesures appropriées pour préciser les circonstances.

    «Les diplomates russes collaborent avec les structures camerounaises compétentes et les armateurs en vue de contribuer à une rapide libération des citoyens de Russie», a souligné le communiqué.

    Le cargo Marmalaita battant pavillon d’Antigua-et-Barbuda a été attaqué le 15 août par des hommes non identifiés non loin du port de Douala, au Cameroun. Selon l’agence russe Marlow Navigation Russia, les assaillants ont enlevé huit membres d’équipage dont trois Russes, le capitaine, son second et le mécanicien en chef.

    «Pour l’instant non»

    Le navire n’a pas été retenu et les quatre membres d’équipage restés à bord ont transmis le message des pirates qui ont promis d’établir prochainement le contact, mais n’ont depuis donné aucune nouvelle.

    «Pour l’instant non», a indiqué une source de l’employeur en répondant à la question de savoir si les pirates étaient entrés en contact et s’ils avaient formulé des revendications.

    Il a ajouté que des médiateurs de la société étaient arrivés au Cameroun pour examiner la question d’un éventuel paiement de rançon aux ravisseurs.

    Selon le site MarineTraffic, qui permet de suivre le trafic maritime dans le monde, le Marmalaita reste depuis le 17 août dans le port de Douala.

    Ce n’est pas la première fois que le golfe de Guinée est en proie à des pirates. Ainsi, dans la nuit du 1er au 2 janvier dernier, six membres d'équipage sur les 24 que comptait le vraquier MSC Mandy avaient été enlevés au large des côtes du Bénin. Les marins avaient été libérés à la fin du mois.

    Tags:
    piraterie, cargo, Douala, Bénin, Sputnik, Golfe de Guinée, Yaoundé, enlèvement, marins, Cameroun, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik