Ecoutez Radio Sputnik
    Miami, Floride

    Voici les prochaines élections qui seront prises pour cible par les «hackers russes»

    CC0 / MustangJoe
    International
    URL courte
    Par
    101233
    S'abonner

    La Floride, réussira-t-elle à renforcer ses systèmes de vote électronique avant la présidentielle de 2020? Car les «hackers russes» semblent déjà gigoter impatiemment, selon des experts en cybersécurité repris par le Guardian.

    Ciblé sans doute par une cyberforce externe en 2016, l’État de Floride devrait frémir à l’approche du piratage par la cyber-Main du Kremlin des élections de 2020, préviennent des experts en cybersécurité cités par le Guardian. La raison des craintes: la vulnérabilité des systèmes de vote électronique de la Floride.

    Les experts affirment que la Floride est de nouveau une «cible potentielle pour des hackers russes», non sans mentionner «d’autres déterminés à torpiller le scrutin, ce qui pourrait potentiellement modifier le résultat et créer d’autres problèmes».

    «Évidemment, la Floride sera un État crucial en 2020 et son personnel électoral devrait comprendre qu’ils peuvent être de nouveau visés», estime Larry Norden, qui est à l’origine du programme de réforme électorale au sein du Centre Brennan pour la justice.

    Pourquoi «de nouveau»?

    Les exploits imaginaires des hackers du Kremlin sont ancrés, selon la tradition, dans un passé riche en méchanceté. Le Bureau fédéral d’enquête (FBI) a affirmé croire qu’«au moins un» comté de Floride avait fait face en 2016 à des logiciels malveillants envoyés par des agents du renseignement russes, d’après le rapport Mueller.

    Or, le bureau du secrétaire d’État de Floride a insisté sur le fait que ses systèmes électoraux n’avaient pas été piratés, et des hauts responsables de la Floride ont critiqué le FBI pour ne pas avoir précisé de quel comté il s’agissait.

    Points faibles

    Parallèlement aux craintes de la Main du Kremlin mythique, le sénateur de l’Oregon Ron Wyden affirme qu’il y a globalement «beaucoup de raisons d’inquiétude quant à la sécurité des élections en Floride».

    Contrairement aux machines de vote électronique de l’État, il n’est pas requis en Floride de certifier la sécurité des registres électoraux électroniques, qui stockent les listes d’électeurs, constate Larry Norden.

    En outre, «il n’est pas requis que les journaux électroniques de vote en ligne aient des copies de sauvegarde sur papier au bureau de vote», ce qui est «une faiblesse en cas d'échec ou de mauvais fonctionnement des carnets électroniques pendant les élections», poursuit-il.

    En cela, Robert Anderson, PDG de Cyber Defense Labs au Texas, pointe un problème avec le décompte des voix en Floride datant de 2000. Mais non, la Main du Kremlin guettera les systèmes de vote en 2020, c’est décidé!

    Mesures prises

    La fièvre anti-Kremlin persiste malgré que, depuis 2016, la Floride ait pris plusieurs mesures pour renforcer ses systèmes de vote électronique. Parmi elles figurent notamment le déploiement de capteurs de surveillance du réseau dans tous les comtés afin de détecter toute ingérence ou encore l'extension des systèmes de sauvegarde du vote sur papier.

    Et tout de même, selon les experts du Guardian, il reste encore beaucoup à faire avant 2020 pour minimiser les risques d'ingérence étrangère.

    Dirait-on que si la Floride n’y parvient pas à temps et que le résultat du vote n’est pas désiré, ce seront sans doute les «hackers russes» qu’il faudra blâmer?

    Tags:
    menace russe, cyberattaque, La Main du Kremlin, La Faute Aux Russes, cybersécurité, hackers, Russie, États-Unis, Floride
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik