Ecoutez Radio Sputnik
    Benyamin Netanyahou

    Netanyahou promet d'annexer une partie stratégique de la Cisjordanie s'il est réélu

    © AP Photo / Sebastian Scheiner
    International
    URL courte
    191376
    S'abonner

    Le Premier ministre israélien a promis d'annexer une partie stratégique de la Cisjordanie s'il remporte les élections législatives du 17 septembre, lors d'une conférence de presse à Ramat Gan, près de Tel Aviv.

    En cas de victoire aux élections du 17 septembre, Benyamin Netanyahou a promis d’annexer un pan important de la Cisjordanie ce mardi 10 septembre lors d'une conférence de presse à Ramat Gan, près de Tel Aviv.

    «Aujourd'hui, j'annonce mon intention d'appliquer, avec un futur gouvernement, la souveraineté d'Israël sur la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte», a-t-il lancé cité par l’AFP.

    La vallée du Jourdain représente 30% de la Cisjordanie. Elle est actuellement sous contrôle total d'Israël et abrite des colonies de peuplement israéliennes.

    Plan de paix pour le Moyen-Orient

    La déclaration de M.Netanyahou intervient à une semaine jour pour jour d'élections législatives israéliennes qui s'annoncent âprement disputées.

    Les États-Unis, qui ont apporté un fort soutien à Israël depuis l'accession de Donald Trump à la Maison-Blanche début 2017, doivent de leur côté présenter le détail de leur plan de paix pour le Moyen-Orient après les élections israéliennes.

    Ce plan sera «une opportunité historique et unique d'appliquer notre souveraineté sur nos colonies en Judée et Samarie et en d'autres lieux clés pour notre sécurité, notre patrimoine et notre futur», a ajouté M.Netanyahou.

    À quelques jours des législatives d'avril, M.Netanyahou avait déjà promis d'annexer les colonies juives en Judée et Samarie, nom biblique de la Cisjordanie occupée.

    Réaction de la partie palestinienne

    L'annexion de ce pan de la Cisjordanie ruinerait «toute chance de paix», a prévenu Hanane Achraoui, une cadre de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à l’AFP.

    «C'est une violation flagrante du droit international, c'est du vol de terre flagrant, c'est du nettoyage ethnique. Il détruit non seulement la solution à deux États, mais toute chance de paix, ça change la donne», a-t-elle notamment lancé.

    Tags:
    Cisjordanie, Israël, Benjamin Netanyahu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik