Ecoutez Radio Sputnik
    Hulk

    Après ses propos sur le Brexit, Boris Johnson se fait caricaturer en Hulk - photos

    CC0 / gounder
    International
    URL courte
    6161
    S'abonner

    Après avoir comparé le Royaume-Uni au superhéros Hulk dans son discours à la veille de sa rencontre avec Jean-Claude Juncker, Boris Johnson est devenu le protagoniste de nombreuses caricatures sur Twitter.

    Plusieurs caricatures de Boris Johnson sont apparues sur Twitter après qu’il a annoncé, samedi 14 septembre, que «d'énormes progrès» étaient en cours pour aboutir à un accord sur le Brexit entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, son propre pays qu'il a comparé au superhéros Hulk, dans une interview au journal Mail on Sunday.

    «Plus Hulk se met en colère, plus Hulk devient fort et il s'échappe toujours, même s'il avait l'air bien ligoté, et c'est le cas de ce pays», a estimé le Premier ministre, commentant le Brexit. En outre, il a ajouté que son pays «s’échappera des menottes de l’UE comme l’incroyable Hulk», à la veille de sa rencontre avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

    Subséquemment, le Premier ministre britannique a été représenté sur de nombreux dessins humoristiques, publiés sur le réseau social Twitter, grimé en Hulk, un superhéros Marvel. Sa tête a été ajoutée au corps du personnage et peinte en vert.

    Selon M.Johnson, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est définitivement prévue le 31 octobre. Il a indiqué à Mail Online avoir l’intention de trouver un moyen de contourner le récent vote au Parlement, après lequel le Brexit a été reporté.

    «Mais je vais aller à ce sommet et je vais obtenir un accord, j’ai vraiment bon espoir. Et si nous n’obtenons pas d’accord, eh bien nous sortirons le 31 octobre », a ajouté M.Johnson, évoquant le dernier sommet de l’UE avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union, qui aura lieu le 17 octobre.

    Tags:
    caricature, Jean-Claude Juncker, Hulk, Boris Johnson, Brexit, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik