Ecoutez Radio Sputnik
    Ville de Belgrade, capitale serbe

    L’accès des militaires serbes aux S-400, un «signe de la plus haute confiance de la Russie envers la Serbie»

    © Sputnik . Maxim Bogodvid
    International
    URL courte
    910710
    S'abonner

    La Serbie a davantage d’exercices conjoints avec l’Otan mais mène une coopération militaire de qualité avec la Russie et apprécie l’accès que les militaires serbes ont aux S-400 russes, signe de confiance de Moscou envers Belgrade, a indiqué à Sputnik Miroslav Lazanski, qui est récemment entré dans ses fonctions d’ambassadeur serbe en Russie.

    Bien que la Serbie mène plus d’exercices militaires conjoints avec l’Otan qu’avec la Russie, cette dernière est plus proche de la Serbie, a déclaré à Sputnik Miroslav Lazanski, nouvel ambassadeur serbe à Moscou.

    «Avec les Américains, nous mettons exclusivement au point des missions de maintien de la paix, alors qu’avec la Russie, nous effectuons une coopération militaire de qualité beaucoup plus intense qu’avec l’Alliance. Avec la Russie, nous nous entraînons dans de véritables opérations de combat», a expliqué l’ancien expert militaire.

    Le récent exercice conjoint russo-serbe de défense aérienne dans la région d'Astrakhan, sur la Volga, a associé des unités des forces antiaériennes et radiotechniques de l'armée de l'air russe et d’autres de la défense antiaérienne des Forces armées de la République de Serbie, des systèmes antiaériens de missiles S-400, des installations de Pantsir-S, ainsi que des stations radar.

    Selon M.Lazanski, le travail des militaires serbes sur les Pantsir-S ne l’a pas surpris, à la différence de leur accès aux systèmes antiaériens de missiles S-400.

    «Il s’agit là d’un signe de la plus haute confiance de la Russie envers la Serbie et d’une nouvelle preuve des bonnes relations entre nos deux pays», a résumé le diplomate, insistant sur la qualité des exercices de défense aérienne russo-serbes.

    Tags:
    exercices, S-400, OTAN, Serbie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik