Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

    En attaquant l'Iran, Washington ou Riyad déclencheraient une guerre totale, prévient Téhéran

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    4016117
    S'abonner

    Le chef de la diplomatie iranienne a mis Washington et Riyad en garde contre toute attaque visant son pays qui serait selon lui susceptible de déclencher une «guerre totale».

    En attaquant l'Iran, Washington et Riyad déclencheraient une guerre totale, a annoncé jeudi le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

    «Ce serait une guerre totale», a répondu le diplomate dans un entretien accordé à CNN à la question de savoir quelles seraient les conséquences d'une frappe américaine ou saoudienne visant l'Iran.

    Selon lui, en cas d'attaque, les Iraniens «défendront leur pays sans hésiter». Dans le même temps, Téhéran ne veut pas de conflit militaire, a insisté le chef de la diplomatie iranienne.

    Auparavant, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a prévenu que son pays n'allait pas tolérer le «comportement menaçant» de l'Iran, accusé par Washington et Riyad d'être derrière les attaques contre des installations pétrolières saoudiennes.

    Attaques contre les sites saoudiens

    La partie saoudienne estime que les frappes visant les installations du groupe Saudi Aramco, qui ont entraîné une réduction de moitié de la production d'or noir par le premier exportateur mondial, avaient été «incontestablement parrainée par l'Iran». Les attaques ont été en effet revendiquées par les insurgés Houthis du Yémen, soutenus par Téhéran.

    Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas Moussavi a en réaction demandé de présenter des preuves de l'implication de son pays dans les frappes en question.

    Dossier:
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    Tags:
    Yémen, Houthis, attaque, guerre, Saudi Aramco, Mohammad Javad Zarif, Iran, Arabie Saoudite, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik