Ecoutez Radio Sputnik
    L'Arabie saoudite

    Pour Rohani, l’attaque des sites pétroliers saoudiens est l’illustration de la faiblesse des systèmes de défense US

    © AFP 2019 FAYEZ NURELDINE
    International
    URL courte
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)
    22534
    S'abonner

    Hassan Rohani soutient que l’attaque contre les installations pétrolières saoudiennes illustre la faiblesse des systèmes de défense américains que l’Arabie saoudite a utilisés, car les drones n’ont pas été détectés.

    Le Président iranien a évoqué la faiblesse des systèmes de défense américains que l’Arabie saoudite a utilisés car les Houthis ont réussi à attaquer ses sites pétroliers sans être détectés. Ces propos ont été publiés sur le site d’Hassan Rohani.

    «La faiblesse des radars et des systèmes de défense américains ne peut désormais rester secrète et les Yéménites ont en fait nui aux États-Unis et ont mis en garde ceux qui fournissent l’Arabie saoudite en armes», a-t-il déclaré.

    Il considère que les accusations contre Téhéran concernant cette attaque contre les installations pétrolières de l’Arabie saoudite sont liées au fait que les accusateurs ne veulent pas croire au niveau de sophistication des armes des Yéménites, qui ont réussi à franchir la frontière saoudienne sans être détectés par les systèmes de défenses.

    «Il n’existe aucune preuve»

    Cette attaque de drones, qui a réduit de moitié la production de pétrole de la compagnie saoudienne Aramco, a été revendiquée par les rebelles houthis du Yémen. Or, les États-Unis, l'Arabie saoudite ainsi qu’une série de pays occidentaux ont mis en cause l'Iran, ce que ce dernier dément.

    «Il est difficile pour les États-Unis d’expliquer pourquoi leur matériel de pointe n’a pas été en mesure d’intercepter ces armes. Mais le fait est que les Houthis ont assumé leur responsabilité pour cela. S'il s'agissait d'une opération sous fausse bannière, si quelqu'un d'autre l’avait fait, ils devraient alors rechercher ce coupable. Ce n'était pas l'Iran», a dit M.Zarif.

    Prié de commenter les informations selon lesquelles les attaques seraient venues du nord et non pas du Yémen, M.Zarif a répondu qu’«il n’exist[ait] aucune preuve de cela. Les Saoudiens ont joué la comédie mais ils n'ont pas pu le prouver. À la fin de la journée, ils affirmaient que les armes étaient iraniennes, mais ils ne pouvaient même pas le démontrer».

    Dossier:
    Attaques de drones contre des installations pétrolières saoudiennes (36)

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    En continu: Un peu moins de 500.000 personnes ont manifesté en région pour ce 5 décembre, selon la police - images
    Procès des policiers brûlés de Viry-Châtillon: le verdict de la honte?
    Tags:
    pétrole, politique, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik