International
URL courte
5245
S'abonner

Les sanctions contre la Russie devraient être annulées «pas à pas», selon le chef de la CDU pour le land de Thuringe, qui demande que cette procédure démarre avant 2021, relate Wirtschaft.com.

Le chef de la CDU pour le land de Thuringe, Mike Mohring, a évoqué son souhait d’une levée graduelle des sanctions antirusses, relate le site allemand Wirtschaft.com. En outre, l’homme politique considère que cette procédure doit commencer avant 2021.

Selon Mike Mohring, les sanctions devraient être levées en lien avec la crise ukrainienne durant l’actuelle législature du Bundestag. Pour lui, c’est maintenant que «les premiers pas» doivent être faits. Il a tenu à souligner que si une solution sage était trouvée, les sanctions pourraient être annulées «pas à pas».

Auparavant, le leader régional de la CDU, dans une interview accordée au quotidien Rheinische Post, avait déclaré que les mesures de rétorsion russes prises en réponse aux sanctions imposées par l’Union européenne avaient affecté l’Allemagne.

«Nous n’avons pas été particulièrement touchés par les sanctions de l’Union européenne à l’encontre de la Russie. C’est les sanctions de Moscou contre l’Allemagne qui nous ont fait le plus de mal, surtout dans l’agriculture. Nous espérons voir un rapprochement réciproque sur la base des accords de Minsk», avait-il affirmé.

Ce n’est pas le premier homme politique allemand qui appelle à la levée des sanctions contre la Russie en les qualifiant d’inefficaces.

En juillet, le président de la commission de l’économie et de l’énergie du Bundestag, Klaus Ernst, avait mis en avant que les sanctions antirusses étaient inefficaces et réorientaient commercialement la Russie vers la Chine.

Lire aussi:

Pass sanitaire dans les transports: entrée en vigueur «entre le 7 et le 10 août»
«Arrêtez d’emmerder les Français!»: les feux de cheminée dans le collimateur de Barbara Pompili
Ce nouveau dispositif chinois censé faire accélérer avions et fusées hypersoniques
Projet de loi sanitaire devant le Conseil constitutionnel, ce qui pourrait tout faire capoter
Tags:
Russie, politique, sanctions, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook