International
URL courte
599
S'abonner

La Maison-Blanche a dévoilé la transcription de l’entretien téléphonique de Donald Trump et Volodymyr Zelensky qui confirme que le Président américain a effectivement discuté avec son homologue ukrainien de l’enquête sur le fils de Joe Biden, son potentiel rival démocrate à la présidentielle de 2020.

Rendu public mercredi 25 septembre, un appel téléphonique entre Donald Trump et Volodymyr Zelensky prouve que les deux dirigeants ont effectivement parlé de l’enquête sur Hunter Biden, fils de l’ancien vice-Président américain Joe Biden, qui avait travaillé pour une compagnie gazière ukrainienne à partir de 2014.

Soupçonnant le locataire de la Maison-Blanche d’avoir demandé au Président ukrainien d'enquêter sur la famille de son rival politique à la présidentielle de 2020 Joe Biden, les Démocrates ont lancé la veille une enquête officielle en vue de destituer Donald Trump.

«On parle beaucoup du fils de Biden, du fait que [Joe, ndlr] Biden a arrêté la poursuite et que beaucoup de gens veulent en savoir plus à ce sujet, alors tout ce que vous pouvez faire avec le procureur général serait génial», avait demandé Donald Trump lors de cette entretien qui a eu lieu le 25 juillet 2019.

Répondant à Donald Trump, le Président ukrainien a dit «comprendre» et «être au courant» de la situation. Il a également assuré son homologue américain que le nouveau procureur général «sera 100% son candidat et sa personne» compte tenu du fait que son parti a remporté la majorité au parlement.

«Il ou elle examinera la situation, en particulier la société que vous avez mentionnée à cet égard. La question de l'enquête est en réalité la question de s'assurer de rétablir l'honnêteté afin que nous puissions nous en occuper et travailler à l'enquête», a-t-il indiqué avant d’ajouter qu’il serait «très utile» si les États-Unis pouvaient fournir à l’Ukraine «l’information nécessaire» sur le sujet.

«Chasse aux sorcières», selon Trump

Commentant en marge de l'Assemblée générale de l'Onu cette conversation téléphonique, Donald Trump a indiqué qu'il s'agissait d'un «échange anodin» et qu’«il n'y a pas eu la moindre pression».

«C'est probablement la plus grande chasse aux sorcières de l'Histoire américaine [...]. C'est une honte», a-t-il déclaré avant de blâmer de nouveau les fake news et les «journalistes corrompus».

Pour sa part, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déclaré que le contenu de la conversation téléphonique confirmait la nécessité d'une enquête en vue de la destitution du Président américain.

«La parution des notes de l'appel de la Maison-Blanche confirme que le Président a adopté un comportement qui porte atteinte à l'intégrité de nos élections, à la dignité de sa charge et à la sécurité de notre pays», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
La plus grande économie d’Europe au seuil d’une puissante vague de faillites
Tags:
États-Unis, Ukraine, Donald Trump, Volodymyr Zelensky
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook