International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
42012
S'abonner

La Défense turque dresse le bilan de l’opération évoquant l’élimination de 174 «terroristes», alors que la communauté internationale l’appelle à mettre fin à l’offensive.

Depuis le début de son opération lancée le 9 octobre et baptisée Source de paix, la Turquie a éliminé «174 terroristes», a déclaré le ministère turc de la Défense.

«Dans le cadre de l’opération Source de paix, au cours de l’attaque aérienne dans la région de Ras Al-Aïn, ont été abattus 19 terroristes. Ainsi, le nombre de terroristes neutralisés a atteint 174 personnes depuis le début de l’opération», a fait savoir le département militaire turc.

Pour rappel, la Turquie considère comme terroristes les Unités de protection du peuple (YPG) et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Le 9 octobre, Ankara a lancé son offensive Source de paix dans le nord-est de la Syrie. Elle a pour but, d’après Recep Tayyip Erdogan, de sécuriser la frontière sud de son pays, protéger l’intégrité territoriale du pays voisin et assurer le retour des réfugiés syriens.

En réaction, Damas a rappelé que la protection du peuple syrien était son affaire et non celle d’Ankara.

Plusieurs pays et organisations ont sommé la Turquie de faire cesser sans délai l’opération qui a fait, dès le jour de son lancement, des victimes dans les rangs de milices kurdes. En réponse à ces appels, Erdogan a menacé d’ouvrir les frontières de son pays dans le but de provoquer une vague d’émigration de réfugiés syriens vers l’Europe.

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Alger exige de Paris des excuses pour la colonisation: le gouvernement algérien cherche-t-il un «bouc émissaire»?
L'Ukraine brandit la menace d’une «guerre» contre la Russie
Le dernier pays concerné réticent au Nord Stream 2 donne finalement son feu vert
Tags:
Kurdes, offensive, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook