Ecoutez Radio Sputnik
    Participante des protestation en Équateur

    En Équateur, le Président va revoir le décret qui a provoqué les manifestations de masse

    © Sputnik . Marco Teruggi
    International
    URL courte
    6193
    S'abonner

    La décision du Président équatorien Lenin Moreno de supprimer des subventions sur les carburants a été à l’origine de violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Jorge Yunda Machado, maire de la capitale Quito, a déclaré que le chef de l’État avait accepté de revoir son décret sur l'augmentation du prix de l'essence.

    Le Président de l’Équateur Lenin Moreno a accepté de revoir son décret sur la suppression des subventions sur les carburants, a annoncé le maire de la capitale équatorienne Quito, Jorge Yunda Machado, à l’issue des négociations de l’Association des municipalités de l’Équateur avec le chef de l’État.

    «Compte tenu de la gravité de la situation, Monsieur le Président a accepté d’analyser encore une fois le décret 883. Dans les heures qui viennent, il rencontrera les leaders de la contestation, ce qui fait également partie des revendications des manifestants. Nous appelons Quito et toutes les régions de l’Équateur à arrêter les violences», a-t-il déclaré.

    Les protestations en Équateur ont éclaté début octobre et se poursuivent toujours suite à la décision du gouvernement d'augmenter le prix de l'essence en échange d'un prêt du FMI. Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont fait en plus d'une semaine cinq morts et plus de 2.000 blessés. Les protestataires ont bloqué les routes, les champs pétroliers et l’accès à l’aéroport de Quito. Ils perturbaient le travail de nombre d’entreprises et prenaient des policiers en otages.

    Le Président Moreno a proclamé l’état d’urgence et décrété le couvre-feu, la capitale étant quadrillée par la police et l'armée. Il a aussi transféré le siège du gouvernement dans la ville côtière de Guayaquil.

    La décision de supprimer des subventions sur les carburants pour un montant total de 1,3 milliard de dollars est entrée en vigueur jeudi. Cela a entraîné des hausses des prix des carburants allant jusqu'à 123%. Le litre est ainsi passé en moyenne de 0,48 à 0,63 dollar, selon globalpetrolprices.com.

    Tags:
    carburant, protestations, Equateur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik