Ecoutez Radio Sputnik
    Forces syriennes déployées dans le district de Manbij

    L'armée syrienne a pris le contrôle de la plus grande ville du nord de la Syrie, confirme la Défense russe

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    191709
    S'abonner

    Les forces armées syriennes ont pris le contrôle de Minbej, la plus grande ville du nord de la Syrie, et des localités environnantes, a confirmé la Défense russe.

    L'armée syrienne a instauré le contrôle de la ville de Minbej et de ses environs dans le cadre d'un déploiement visant à contrer une offensive turque, a déclaré l'armée russe.

    «L’armée gouvernementale syrienne a pris le contrôle total de la ville de Minbej et des localités environnantes», a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

    Les militaires russes ont  indiqué que les forces américaines avaient quitté leurs bases dans le secteur de Dadat, au nord-ouest de Minbej, et d'Umm-Miyal, se retirant vers la frontière entre la Syrie et l’Irak.

    «À l’heure actuelle, Dadat et Umm-Miyal sont sous le contrôle des troupes gouvernementales syriennes», a noté le ministère russe.

    «La police militaire russe continue de patrouiller les frontières nord-ouest du district de Minbej le long de la ligne de contact des forces armées de Syrie avec celles de Turquie», a poursuivi le ministère.

    Retrait des militaires français et américains

    Les militaires français ont entamé ce 15 octobre le retrait de leurs forces de la ville syrienne de Minbej, où elles étaient stationnées, a communiqué un correspondant de Sputnik, se référant à des sources locales.

    En ce qui concerne les États-Unis, ils ont déjà retiré leurs troupes de trois bases militaires à Minbej, a précisé la même source.

    C’est le 9 octobre que Recep Tayyip Erdogan a annoncé le lancement de l’opération Source de paix dans le nord de la Syrie, menée contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, et le groupe terroriste Daech*. Plusieurs villes frontalières syriennes ont été bombardées par l’aviation turque, avant qu’Ankara n’annonce le début d’une opération au sol.

    Le Président turc avait précédemment déclaré que l’opération devrait mettre en place une zone de sécurité à la frontière et assurer le retour des réfugiés syriens se  trouvant en Turquie.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    Sputnik, Irak, patrouille, frontière, zone de sécurité, Ankara, Daech, réfugiés, opération Source de paix (2019), Turquie, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Recep Tayyip Erdogan, ministère russe de la Défense, Minbej, Kurdes, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik