Ecoutez Radio Sputnik
    Situation autour du Brexit

    La décision sur le Brexit reportée, Johnson persiste et signe sur une sortie le 31 octobre

    © AFP 2019 OLI SCARFF
    International
    URL courte
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (78)
    304969
    S'abonner

    Les députés britanniques ont approuvé ce 19 octobre un amendement qui reporte leur décision sur l'accord de Brexit conclu entre Londres et Bruxelles. Le Premier ministre Boris Johnson a toutefois déclaré que le pays quitterait l’UE le 31 octobre.

    Lors d’une session parlementaire ce samedi 19 octobre, les députés britanniques ont adopté à 322 voix contre 306 l'amendement du député Oliver Letwin prévoyant le report de tout vote sur le Brexit tant que la législation nécessaire à son application n'a pas été votée au parlement.

    Selon le leader de la Chambre des communes Jacob Rees-Mogg, les débats sur le Brexit auront lieu lundi 21 octobre.

    Johnson exclut tout report

    Boris Johnson a toutefois assuré qu'il ferait tout pour que la sortie de son pays de l'Union européenne intervienne comme initialement prévu d'ici au 31 octobre.

    «Je ne négocierai pas de report avec l'Union européenne et la loi ne peut pas m'y contraindre», a-t-il lancé. «Je vais dire à mes amis et mes collègues de l'UE exactement ce que j'ai dit à tous au cours des 88 derniers jours, depuis que je sers en tant que Premier ministre: que tout report serait mauvais pour ce pays, mauvais pour l'Union européenne et mauvais pour la démocratie».

    Le chef de la fraction parlementaire du Parti national écossais (SNP), Ian Blackford, a mis en garde le Premier ministre britannique que, s’il ne demandait pas un report du Brexit, il se retrouverait devant la justice.

    «Toute défaillance d’un Premier ministre qui croit qu’il est au-dessus de la loi, donc, Premier ministre, vous vous retrouverez devant les tribunaux», a-t-il lancé.

    Réaction de l’UE

    Dans un tweet, la porte-parole de l'exécutif européen, Mina Andreeva, a réagi à la décision des députés britanniques.

    «C'est au gouvernement britannique de nous informer sur les prochaines étapes dès que possible», a-t-elle souligné.

    ​«Un délai n'est dans l'intérêt de personne»

    Après le vote des députés britanniques, l’Élysée a estimé qu'«un délai supplémentaire n'est dans l'intérêt de personne».

    «Un accord a été négocié, il appartient désormais au parlement britannique de dire s'il l'approuve ou le rejette. Il faut un vote sur le fond», a déclaré la présidence française citée par l’AFP.

    L'amendement représente une sorte d’«assurance» pour les opposants d’un «Brexit dur». Il semble qu’il garde le soutien des députés jusqu’à ce qu’une loi appropriée soit adoptée et que la probabilité de quitter l’UE sans accord soit complètement exclue. L’adoption de l’amendement réside dans la crainte que des événements inattendus puissent empêcher une sortie «civilisée» de l’UE et que le pays tout simplement «tombe» de l’Union le 31 octobre.

    Dossier:
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (78)
    Tags:
    report, Brexit, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik