International
URL courte
13326
S'abonner

La Russie insiste sur le maintien des gardiens dans les prisons pour terroristes dans le nord de la Syrie où près de 500 détenus se sont évadés en deux jours après le début de l’opération turque Source de paix, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Quelque 500 terroristes présumés détenus dans le nord de la Syrie se sont évadés des prisons après la levée de la garde suite au lancement de l’opération turque Source de paix, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou à l’issue des entretiens entre les Présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, mardi 22 octobre à Sotchi.

«Il y a eu une période de plus de deux jours où une partie de la garde avait été levée et certains détenus, près de 500 personnes, se sont enfuis. À présent, ceux qui contrôlent cette partie du territoire cherchent à nous persuader que des mesures ont été prises», a indiqué M.Choïgou devant les journalistes.

Selon lui, Moscou insiste sans cesse sur le maintien des gardiens dans les prisons.

Le Pentagone parle de 100 terroristes évadés

Selon le secrétaire américain à la Défense Mark Esper, seuls 100 terroristes de Daech* se sont enfui des prisons dans le nord de la Syrie depuis le lancement de l'opération turque Source de paix le 9 octobre.

«Nous avons des données uniquement sur l'évasion d'une centaine de radicaux», a indiqué M.Esper à la chaîne de télévision CNN.

M.Esper a également ajouté que les Forces démocratiques syriennes (FDS) continuaient de garder les prisons dans les zones qu'elles contrôlent.

Mémorandum sur la Syrie adopté par Poutine et Erdogan

Les entretiens de plus de six heures que les Présidents Poutine et Erdogan ont menés ce mardi 22 octobre, dans la ville russe de Sotchi, ont notamment porté sur l’opération turque Source de paix contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et Daech*.

Les chefs d’État ont adopté un mémorandum. Aux termes de ce document, la police militaire russe et les gardes-frontières syriens contribueront au retrait des milices kurdes à une distance de 30 km de la frontière syro-turque. Ce retrait devrait être achevé «dans les 150 heures» qui suivront le mercredi 23 octobre à midi. À partir de ce moment, la Russie et la Turquie organiseront des patrouilles conjointes à une profondeur de 10 km de la frontière entre l’ouest et l’est de la zone de l’opération Source de paix, la ville de Qamishli exclue.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Un chauffeur-routier abattu par la police à Montauban après avoir pris la fuite
Tags:
opération Source de paix (2019), prison, terroristes présumés, Syrie, Sergueï Choïgou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook