International
URL courte
52916
S'abonner

Une attaque imputée à la milice kurde YPG a fait un mort et cinq blessés parmi les militaires turcs dans la région de Ras al-Aïn, dans le nord-est de la Syrie, selon la Défense turque.

Un militaire turc a été tué et cinq autres blessés dans la région de Ras al-Aïn, dans le nord-est syrien, après une attaque menée par la milice kurde YPG, a annoncé dimanche 27 octobre le ministère turc de la Défense.

Celui-ci a dénoncé des tirs à la roquette et au mortier en direction des soldats.

Les militaires effectuaient des travaux de reconnaissance et ont fait feu à leur tour, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Offensive turque

La Turquie a lancé le 9 octobre une offensive à l'est de l'Euphrate pour en chasser les milices kurdes syriennes des Unités de protection du peuple (YPG), qu'elle considère comme une organisation terroriste étroitement liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont signé le 22 octobre à Sotchi un mémorandum qui prévoit le déploiement de la police militaire russe et des gardes-frontières syriens dans le nord de la Syrie. Les militaires de ces pays devront assurer le retrait des milices kurdes et de leur armement, d'une bande de 30 kilomètres de profondeur le long de la frontière, dans le nord-est de la Syrie, près de la Turquie. 

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Tags:
Unités de protection populaire kurdes (YPG), Kurdes, Turquie, Syrie, Ras al-Aïn
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook