Ecoutez Radio Sputnik
    Copenhague

    Sergueï Lavrov salue l’autorisation de Copenhague sur le Nord Stream 2, «libre de toute politisation»

    CC BY-SA 2.0 / KLMircea
    International
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (196)
    5291
    S'abonner

    Saluant le feu vert donné par le Danemark à la construction du gazoduc Nord Stream 2 dans ses eaux territoriales, le chef de la diplomatie russe a estimé que cette décision signifiait que les projets économiques devaient être «libres de toute politisation».

    Le ministre russe des Affaires étrangères s’est félicité de la décision de l'agence danoise de l'énergie (DEA) d’autoriser la construction du gazoduc Nord Stream 2 dans ses eaux territoriales.

    «Je crois que c'est avant tout une approche responsable... Le Danemark, en tant que pays européen, a rejoint le consensus qui s'est formé il y a longtemps quant au Nord Stream 2 en tant que projet destiné à renforcer la sécurité énergétique des pays européens», a déclaré Sergueï Lavrov lors de la conférence de presse qui a suivi sa réunion avec le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Thomas Greminger.

    D’après le chef de la diplomatie russe, si quelqu'un y voit un signal politique, alors celui-ci pourrait probablement indiquer que les projets économiques «doivent être libres de toute politisation et ne doivent pas devenir otages des jeux géopolitiques».

    Et de souligner que Copenhague protège à la fois ses intérêts et sa souveraineté, ainsi que ses principaux partenaires en Europe.

    Feu vert du Danemark

    L'agence danoise de l'énergie a annoncé que le pays avait approuvé le passage de Nord Stream 2 par les eaux danoises en mer Baltique. Le Danemark était le dernier pays dont l'autorisation a été requise pour poursuivre les travaux.

    Vladimir Poutine a déclaré qu’en délivrant son permis de construire au gazoduc Nord Stream 2, le Danemark se conduisait comme un pays responsable «défendant ses intérêts et sa souveraineté et les intérêts de ses principaux partenaires en Europe».

    Quelques jours plus tôt, Copenhague avait permis la construction d'un autre gazoduc, Baltic Pipe, qui acheminera du gaz norvégien jusqu’en Pologne.

    Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 55 milliards de m3 de gaz par an. Le gazoduc, qui a été mis au point par le géant russe Gazprom en coopération avec les européens Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall, doit entrer en service à la fin de l’année.

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (196)
    Tags:
    Agence danoise de l'énergie (DEA), Sergueï Lavrov, gazoduc, Nord Stream 2, Copenhague, Danemark
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik