Ecoutez Radio Sputnik
    Nord Stream 2

    La Russie se félicite de la décision du Danemark au sujet du gazoduc Nord Stream 2

    © Sputnik . Ilja Pitalew
    International
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (195)
    11503
    S'abonner

    En délivrant son permis de construire au gazoduc Nord Stream 2, le Danemark s’est conduit comme un pays responsable «défendant ses intérêts et sa souveraineté et les intérêts de ses principaux partenaires en Europe», a déclaré le Président russe, se félicitant de la décision de Copenhague.

    La Russie a salué la décision du Danemark au sujet du gazoduc Nord Stream 2, le pays ayant adopté le comportement d’un participant responsable du dialogue international qui défend ses intérêts et prend en compte ceux de ses partenaires en Europe, a déclaré ce mercredi 30 octobre le Président russe.

    «En effet, lorsque nous sommes arrivés, nous avons appris que les autorités danoises avaient délivré leur permis aux travaux dans leur zone économique exclusive. Nous nous félicitons de cette décision», a déclaré Vladimir Poutine.

    Il a évoqué la position du Danemark concernant le gazoduc lors d’une conférence de presse à l’issue de négociations avec le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, dans le cadre de sa visite de travail d’un jour en Hongrie.

    «Le Danemark s’est manifesté en tant que participant responsable de la communication internationale défendant ses intérêts et sa souveraineté et les intérêts de ses principaux partenaires en Europe qui souhaitent diversifier les livraisons d’hydrocarbures russes sur le marché européen», a-t-il fait remarquer.

    Feu vert du Danemark

    L'agence danoise de l'énergie a annoncé que le pays avait approuvé le passage de Nord Stream 2 par les eaux danoises en mer Baltique. Le Danemark était le dernier pays dont l'autorisation était requise pour poursuivre les travaux.

    Quelques jours plus tôt, Copenhague avait permis la construction d'un autre gazoduc, Baltic Pipe, qui acheminera du gaz norvégien jusqu’en Pologne.

    Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 55 milliards de m3 de gaz par an. Le gazoduc, qui a été mis au point par le géant russe Gazprom en coopération avec les européens Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall doit entrer en service à la fin de l’année.

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (195)
    Tags:
    intérêts nationaux, conduite, construction, coopération, Wintershall, Uniper, OMV (groupe énergétique), Royal Dutch Shell, ENGIE (ex-GDF Suez), Gazprom, Baltic Pipe (gazoduc), mer Baltique, Hongrie, visite, décision, partenaire, Europe, Copenhague, Danemark, Nord Stream 2, Viktor Orban, Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik