International
URL courte
6114
S'abonner

Une touriste néo-zélandaise est restée coincée à bord d’un canot pneumatique pendant quarante heures au beau milieu de la mer Égée. Elle a réussi à survivre grâce à sa seule nourriture: une poignée de bonbons bouillis par la chaleur.

En voyage en Grèce à bord d’un yacht avec un ami, une touriste néo-zélandaise a décidé de visiter l’île de Folegrandos sur un canot pneumatique. Une escapade qui a failli lui coûter la vie, rapporte le New Zealand Herald.

Comme le relate le quotidien, le voyage aller s’est passé sans encombre. Mais sur le retour, elle a perdu une rame et s’est retrouvée incapable de faire avancer l’embarcation.

​Sans nouvelle d’elle le lendemain matin, son ami a alerté les garde-côtes. Les autorités grecques ont lancé une opération de sauvetage.

À la dérive en pleine mer, l’intéressée s’est enroulée dans des sacs en plastique pour ne pas avoir froid. Elle a tenu le coup pendant deux nuits. Pour être repérée par les secours, elle portait un sac rouge sur sa tête et réfléchissait la lumière du soleil avec un miroir. Et pour pallier l’absence d’eau potable, elle mangeait des bonbons bouillis par la chaleur.

Après 37 heures en plein mer, la femme a été sauvée le 3 novembre à 100 kilomètres au nord d’Héraklion, capitale de la Crète. Déshydratée, elle a été transportée à l'hôpital.

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Didier Raoult se voit refuser l’usage exceptionnel de l’hydroxychloroquine
Tags:
bonbon, naufrage, mer Egée, Grèce, Nouvelle-Zélande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook