International
URL courte
22715
S'abonner

S’il était en mesure de se rendre à Moscou pour assister au défilé de la Victoire du 9 mai 2020, Donald Trump s’y rendrait, estime-t-il, commentant l’invitation reçue de la part de son homologue russe. Pourtant, la date de l’événement, dont Emmanuel Macron a déjà accepté l’invitation, coïncide avec la campagne présidentielle aux États-Unis.

En marge du sommet du G20 à Osaka, en juin dernier, Vladimir Poutine avait invité son homologue américain à Moscou pour assister à la célébration du 75e anniversaire de la victoire de 1945.

«J'apprécie l'invitation», a déclaré M.Trump lors d’un point de presse le 8 novembre. «Nous serons en plein milieu de la saison politique, je vais donc voir si je peux le faire, mais j'aimerais y aller si je le pouvais.»

Le Président américain s’est également félicité de cette célébration:

«C'est très, très important de fêter la fin de la guerre, c’est une affaire très importante», a-t-il fait remarquer.

En réagissant à la déclaration de Donald Trump, le porte-parole du Président russe a indiqué n’avoir pas encore reçu de réponse officielle à l’invitation pour cet événement.

La diplomatie russe a fait part le 7 novembre de l’enthousiasme avec lequel Washington avait pris l’invitation.

De nombreuses personnalités politiques invitées

Emmanuel Macron a lui aussi reçu l’invitation de Vladimir Poutine pour assister au défilé de la Victoire en 2020, laquelle a été «acceptée avec reconnaissance», selon le Kremlin. La ministre française des Armées Florence Parly est également conviée à l'événement.

Parmi les autres dirigeants, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le leader nord-coréen Kim Jong-un, ainsi que les Présidents ukrainien et biélorusse Volodymyr Zelensky et Alexandre Loukachenko ont été également invités à prendre part aux célébrations du 75e anniversaire de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale.

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Didier Raoult se voit refuser l’usage exceptionnel de l’hydroxychloroquine
Tags:
Washington, Moscou, Russie, Vladimir Poutine, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook