International
URL courte
512189
S'abonner

Bachar el-Assad a annoncé ne pas vouloir coopérer avec les Européens dans la lutte contre les terroristes qui ont fui la Syrie. Dans un entretien à RT, le Président syrien a indiqué qu’il n’était pas question d’aider «le moindre pays agissant contre la Syrie».

Damas n'a pas l'intention de coopérer avec les pays européens dans le domaine de la sécurité et dans la lutte contre les terroristes qui ont fui la Syrie pour se rendre dans l'UE, a déclaré Bachar el-Assad dans une interview accordée à la chaîne RT.

«Actuellement, elle [la coopération, ndlr.] n’existe pas et nous n’y sommes pas prêts. Nous avons clairement indiqué que dans le domaine de la sécurité nous n'envisagions pas d’aider le moindre pays agissant contre la Syrie dans quelque domaine que ce soit, aussi bien dans l'économie et la sécurité que la politique», a annoncé le Président syrien.

Comment ne pas redouter l’arrivée de terroristes?

Auparavant, dans un entretien avec RT, Bachar el-Assad avait souligné que l’envoi de réfugiés syriens et d’autres en Europe représentait un danger, «mais [que] le plus dangereux pour l’Europe était de soutenir les terroristes en Syrie».

«Voilà la chose la plus dangereuse. C’est de l’hypocrisie. Comment peut-on avoir peur de ces quelques millions, parmi lesquels il y a très peu de terroristes et la plupart sont des personnes modérées, et soutenir directement au moins des dizaines de milliers, peut-être même des centaines de milliers de terroristes, sans redouter qu’ils se rendent dans votre pays?», s’est interrogé le Président syrien.

Lire aussi:

Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un syndicat de police s’amuse d’une intervention violente et outre les internautes – vidéo
Tags:
terrorisme, Bachar el-Assad, Damas, Europe, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook