Ecoutez Radio Sputnik
    Casques Blancs en Syrie

    Pour Assad, «les Casques blancs sont une aile du Front al-Nosra»

    © AFP 2019 AMER ALMOHIBANY
    International
    URL courte
    24623
    S'abonner

    L’organisation Casques blancs, qui se présente comme une structure ayant pour vocation à sauver la population civile dans les zones de guerre, appartient à des groupes terroristes, affirme Bachar el-Assad. Dans un entretien à RT, le Président syrien a annoncé que Damas en avait la preuve.

    Les activités des Casques blancs en Syrie représentent des «opérations de communication», cette organisation constitue «une aile du groupe terroriste Front al-Nosra* (Front Fatah al-Cham*)», a déclaré Bachar el-Assad dans une interview accordée le 11 novembre à la chaîne RT.

    «Parmi ces soi-disant “anges” des Casques blancs, il y a les visages de ceux qui faisaient partie des rangs d'Al-Qaïda*. Ils sont clairement visibles, les images sont très claires. Y sont présents celui qui coupait les têtes des gens et celui qui mangeait le cœur d'un soldat mort. Tout cela se trouve facilement sur Internet. Personne dans notre région ne croit à ces opérations de communication des Casques blancs. Ils sont une aile du Front al-Nosra*», a déclaré Bachar el-Assad.

    Répondant aux propos du journaliste sur le fait que les représentants de l'organisation nient eux-mêmes cette appartenance à des groupes terroristes, le Président syrien a promis d’en fournir des preuves.

    «Les preuves existent. Donc, nous ne supposons pas, nous le savons. D'où? Tout est visible sur leurs propres séquences. Nous pouvons vous fournir ces preuves. Nous les avons», a précisé Bachar el-Assad.

    Réputation des Casques blancs

    L’organisation Casques blancs, qui se présente comme une structure ayant pour vocation à sauver la population civile dans les zones de guerre, est accusée par les autorités syriennes d’entretenir des contacts avec les groupes radicaux.

    En outre, la diplomatie russe l’a accusée de faire partie d’une campagne de désinformation visant les autorités syriennes et russes pour, entre autres, discréditer les actions de la Russie dans la zone de désescalade d’Idlib. L’organisation est également soupçonnée d’avoir été responsable de la provocation qui avait donné un prétexte à l’Occident pour accuser Damas d’avoir utilisé des armes chimiques dans la ville syrienne de Douma en avril 2018.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Seine-Saint-Denis: un homme muni d’un couteau crie en pleine rue «Allahu akbar» et meurt après s'être fait interpeller
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Retraites: Macron et Philippe ont-ils bafoué la Constitution en laissant Delevoye au gouvernement?
    La plus riche société du monde soupçonnée de vouloir profiter des retraites des Français
    Tags:
    Bachar el-Assad, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Casques blancs syriens, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik