International
URL courte
3010128
S'abonner

Alors que la zone frontalière entre Israël et la bande de Gaza est le théâtre d’une nouvelle exacerbation des tensions, plus de 350 roquettes palestiniennes ont visé en moins de deux jours l’État hébreu, d’après Tsahal. Les Palestiniens déplorent pour leur part 26 victimes dans les raids israéliens.

Près de 360 projectiles ont été tirés en direction de l’État hébreu depuis mardi matin, a fait savoir Tsahal.

«Depuis les heures matinales [du mardi, ndlr] et jusqu’à 17h30 [mercredi, ndlr] ont été tirées près de 360 roquettes depuis la bande de Gaza», informe l’Armée de défense d'Israël dans un communiqué.

Près de 60% des projectiles se sont abattus dans des zones découvertes.

Le 13 novembre au matin, les sirènes d’alarme prévenant la population d’attaques ont été déclenchées dans les territoires limitrophes de l’enclave palestinienne, ainsi qu’à Ashkelon.

La plus grande exacerbation des tensions de ces derniers mois à la frontière entre l’enclave palestinienne et l’État hébreu fait suite à l’élimination par l’aviation israélienne du commandant du Djihad islamique Baha Abou Al-Ata, considéré comme responsable de centaines d’attentats contre des civils et militaires israéliens. Mardi, le tir de près de 200 roquettes a été annoncé.

Pour leur part, les autorités de Gaza annoncent que le nombre de Palestiniens morts dans les raids israéliens a atteint 26.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Les USA et les alliés de l'Otan entameront leur retrait d'Afghanistan le 1er mai
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
roquettes, Gaza, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook