International
URL courte
5715
S'abonner

Deux levers de soleil, du vin pour le petit-déjeuner et de l’aérobic dans le couloir: des passagers aériens fatigués racontent comment ils ont passé 19 heures et demie sur le vol record ayant relié Londres à Sydney.

Les passagers d’un avion de la compagnie aérienne Qantas Airlines qui ont enduré le plus long vol sans escale de l’histoire, reliant  Londres et Sydney, ont fait part de leurs impressions au Daily Mail.

Un Boeing 787 Dreamliner a décollé d'Heathrow jeudi matin et a atterri à l'aéroport de Sydney à l'heure du déjeuner vendredi, avec 45 minutes de retard.

Selon les passagers, ils ont été particulièrement étonnés de se voir servir après le décollage un souper (bouillon de poulet, sandwich au bifteck, vin) au lieu d’un petit-déjeuner bien que ce soit encore jeudi matin.

Mieux s'adapter au décalage horaire

Ces conditions ont été imposées parce que le vol a été effectué à l'heure de Sydney. L’éclairage a été éteint pour imiter la nuit et pour permettre de mieux s’adapter.

Un physiologiste a organisé pour les passagers une série d'exercices d'aérobic, notamment des étirements, des squats et des promenades dans la cabine.

Il a expliqué au Daily Mail que le menu et les horaires des repas, les exercices et l'éclairage bien programmés pouvaient «aider les gens à mieux s'adapter au décalage horaire».

Deux levers de soleils

Mais les voyageurs ont été surtout impressionnés par la possibilité de contempler deux levers de soleil.

Qantas Airlines a déclaré que le vol de Londres à Sydney était devenu un «test d’endurance» pour savoir si les gens étaient capables de supporter un vol de 19 heures.

Pour franchir 17.800 kilomètres, l’avion a consommé 100.000 kilogrammes (100 tonnes métriques) de carburant.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
escale, vol, Sydney, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook