International
URL courte
8110
S'abonner

Un SDF liégeois de 46 ans, condamné cet été à deux ans de prison, a refusé de respecter les conditions d’un sursis probatoire, préférant purger de la prison ferme afin d’éviter de passer l’hiver dans la rue.

Mercredi 20 novembre, devant le tribunal correctionnel de Liège, un homme de 46 ans a sollicité l’application d’une peine de prison ferme afin de ne pas subir le froid de l’hiver dans la rue. Depuis plusieurs années, il vivait à Liège dans une situation précaire, sans domicile, ont rapporté plusieurs médias belges.

Son avocate, Me Shirley Franck, avait sollicité l’application d’un sursis probatoire. Lorsque le juge lui a demandé s’il comptait en respecter les conditions, l’individu s’y est opposé: «Je veux rester en prison. Il fait trop froid à l’extérieur de la prison et je ne veux pas courir le risque de commettre de nouveaux faits dans ces conditions», a-t-il confié au magistrat.

Tentative de remise en liberté

Le Liégeois, originaire de la région de Huy, entre Namur et Liège, avait été condamné cet été à deux peines de 18 mois et six mois de prison, pour des faits de vol et de détention d’arme commis en 2017. La justice avait voulu lui accorder des interruptions de peine et le remettre en liberté. Puisque l’homme n’avait pas de domicile, condition requise pour bénéficier d’un bracelet électronique, il avait été réincarcéré.

Selon la presse belge, la défense a maintenu sa demande de sursis probatoire. Le jugement sera prononcé le 4 décembre.

Lire aussi:

Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
Liège, peine de prison, froid, hiver, prison, SDF
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook