International
URL courte
103012
S'abonner

Privé d’ogive explosive mais équipé de six longues lames, un missile américain baptisé «la bombe ninja» aurait été responsable de la mort de deux djihadistes syriens dans le gouvernorat d’Idlib, affirme i24NEWS.

Une frappe aérienne, menée probablement par les États-Unis dans le gouvernorat d’Idlib, a causé mardi 5 novembre la mort de deux djihadistes. L’un aurait été «le chef local d’un mouvement djihadiste» et l’autre «un terroriste» non identifié, rapporte la chaîne de télévision israélienne i24NEWS.

La spécificité de cette frappe, effectuée à une dizaine de kilomètres du lieu où le chef de Daech* avait été éliminé fin octobre, réside dans le fait que son auteur aurait utilisé le missile R9X ou «bombe ninja».

Selon la chaîne de télévision qui s’appuie sur des sources locales, «les hommes à l’intérieur de la voiture auraient été écrasés par l’impact» ce qui fait penser à cette arme.

Une bombe non-explosive

En mai 2019, le Wall Street Journal avait révélé que les militaires américains développaient en secret depuis 2011 une bombe spéciale, sans ogive explosive. Destinée à réduire le nombre de victimes civiles, le missile frappe sa cible de tous ses 45 kilogrammes, telle une «enclume tombant du ciel», précisait le journal. En revanche, l’arme possède six longues lames qu’elle sort quelques secondes avant l’impact, ce qui lui a valu le nom de «Ginsu volant» ou encore de «bombe ninja».

Le développement du R9X, qui est en fait une modification du missile Hellfire, a commencé en 2011 sous la présidence de Barack Obama. L’armée américaine a utilisé le missile «une demi-douzaine de fois» lors de ses opérations en Libye, en Syrie, en Irak, au Yémen et en Somalie. Pendant un certain temps, les autorités américaines avaient prévu d’utiliser un missile aux capacités similaires pour atteindre le chef d’Al-Qaïda* Oussama Ben Laden.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
bombe, Syrie, Daech, Abou Bakr al-Baghdadi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook