International
URL courte
15225
S'abonner

Le bateau de croisière Vasco da Gama a dérivé pendant plusieurs heures au large de la ville australienne d’Adelaïde. Privés d’électricité et d’eau, certains des 828 passagers ont qualifié les conditions dans lesquelles ils se sont retrouvés d’«absolument horrifiantes».

Après être parti de Londres le 8 octobre, le navire de croisière Vasco da Gama a fait un tour de monde incluant des escales dans de nombreux pays, dont le Portugal et la Nouvelle-Zélande. C’est au large de l’Australie qu’il a rencontré le 5 décembre des problèmes techniques, selon The Independent.

Pendant environ quatre heures d’affilé, les 828 passagers ont été coupés du monde extérieur.

«Nous dérivons. Nous n'avons ni électricité, ni eau, ni toilettes, ni cuisine, ni rien. Ils ont une alimentation auxiliaire pour éclairer les couloirs, mais c'est tout. C'est comme un bateau fantôme», a déclaré l’un d’eux au micro de la radio 2GB.

Selon un autre passager, de nombreuses personnes ont raté l’avion pour rentrer chez eux à cause de cette défaillance technique. Plus tard, il s’est avéré que l’électricité avait été coupée par sécurité à la suite d’un signal d'alarme.

Après une vérification complète, le courant a été rétabli et le bateau a pu repartir vers le port d’Adelaïde, selon la déclaration du porte-parole de la compagnie maritime Cruise & Maritime Voyages.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
coupures d’électricité, Australie, bateau de croisière, navires
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook